Le pape dresse un catalogue des maladies menaçant le clergé

Le pape François a dressé lundi un catalogue de quinze maladies qui menacent le clergé et plus particulièrement la Curie (gouvernement de l’Église). Dans un discours d’une rare sévérité, il a condamné la mondanité, l’hyperactivité, les rivalités, les bavardages, les calomnies et la zizanie.

S’adressant aux membres de la Curie, le pape a souligné que comme tout « corps humain », celle-ci souffrait « d’infidélités » à l’Évangile et de « maladies » qu’il faut apprendre à guérir. Il en a cité quinze, usant de formules comme « l’Alzheimer spirituel », « le terrorisme des bavardages » ou « l’exhibitionnisme mondain ».

« La guérison est le fruit de la prise de conscience de la maladie », a conclu le pape. Il a invité les évêques et cardinaux à laisser le Saint-Esprit inspirer leurs actions et à ne pas compter uniquement sur leurs dons intellectuels ou organisationnels.

Douche froide
Après ce discours reçu comme une douche froide, le souverain pontife a salué les cardinaux un à un, dans une ambiance lourde malgré les amabilités de façade.

Depuis son élection en mars 2013, le pape a engagé une profonde réforme de la Curie qui se heurte à des oppositions internes et suscite de nombreuses inquiétudes.

Romandie.com

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :