Canada/Québec: Mort des deux enfants retrouvés inconscients à Gatineau

Les jumeaux de 12 ans qui sont restés prisonniers des flammes dans une demeure à Gatineau, samedi, ont succombé à leurs blessures cette nuit au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO).

Jacob et Gabrielle Rondeau seraient morts à quelques minutes d’intervalle, selon une voisine qui a parlé avec le père des deux enfants, Pierre Rondeau.

Le frère et la soeur se trouvaient seuls dans le logement au moment de l’incendie. Leur frère de 17 ans, Daniel Rondeau, avait quitté le domicile quelques minutes alors que les enfants étaient au lit, pour aller chercher une pizza.

Les sapeurs ont retrouvé les jeunes après avoir été alertés par des voisins qui croyaient que quelqu’un était encore à l’intérieur du logement du deuxième étage de la rue Marengère, où l’incendie a pris naissance.

La conjointe de Daniel Rondeau, Andrea Miller, était hors du logement avec son amoureux lorsque l’incendie a débuté. « Quand on est revenu, je pensais que c’était un autre appartement, pas le nôtre », explique Andrea.

Les pompiers ont appliqué les manœuvres de réanimation jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. Ils ont également procédé à l’évacuation des lieux et réussi à maîtriser l’incendie, avant qu’il ne se propage aux autres logements.

Un incendie causé par un feu de cuissonLe Service de police et le Service de sécurité incendie de Gatineau ont mené une enquête qui leur a permis de déterminer que la « cause de l’incendie est accidentelle et résulte d’un feu de cuisson ».

La police ajoute qu’aucune accusation ne sera portée à la suite de cet accident et que les membres de la famille collaborent avec les enquêteurs.

Le Service de sécurité incendie rappelle l’importance de ne jamais laisser de plats sur la cuisinière sans surveillance alors que plusieurs incendies ont récemment été causés par des feux de cuisson.

Une communauté sous le chocLa mort des deux enfants crée une onde de choc dans le quartier, car plusieurs résidents les connaissaient.

Mme Potvin et monsieur Valiquette, qui ont souvent pris soin des jumeaux, se disent atterrés par la nouvelle. « C’était comme nos propres enfants, on prenait soin d’eux souvent et ils venaient jouer avec nos enfants », a expliqué Mme Potvin.

La voix brisée par l’émotion, M. Valiquette, a expliqué comment il a tenté de pénétrer dans le logement en feu samedi soir. « J’ai essayé de rentrer, mais je n’ai pas été capable de me rendre parce qu’il y avait du feu partout », a-t-il dit.

Aide psychologique offerteEn lien avec la tragédie, des mesures de soutien psychologique vont être mises en place pour venir en aide aux familles du quartier, souligne l’Office municipal d’habitation de Gatineau (OMHG).

Une rencontre est notamment en train d’être organisée par le service psychosocial du CSSS de Gatineau pour permettre aux gens du quartier de « s’exprimer et de chercher du réconfort auprès de personnel qualifié », ajoute l’OMHG.

Radio-canada.ca

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :