Sophie Davant a beau­coup souf­fert de sa sépa­ra­tion avec Pierre Sled

Pierre Sled et Sophie Davant

Pierre Sled et Sophie Davant, au temps frais!

« Ça a été doulou­reux »

Leur couple a fait les beaux jours de la télé­vi­sion pendant des années. Sophie Davant revient aujourd’­hui dans une inter­view exclu­sive accor­dée à Voici sur sa rupture diffi­cile.

Sophie Davant est une femme heureuse. À 51 ans, l’ani­ma­trice est une femme amou­reuse et même sexuel­le­ment épanouie, comme elle l’ex­plique dans Ce que j’ai appris sur moi – Jour­nal d’une quinqua, un livre à paraître mi-mars. Elle y livre ses trucs et astuces pour aider les lectrices à se sentir bien dans leur peau.

La jolie quinqua n’hé­site d’ailleurs pas à leur conseiller de passer par les mains d’un spécia­liste esthé­tique. « Je n’ai pour l’instant, jamais opté pour la chirur­gie esthé­tique, mais j’ai déjà eu recours à diffé­rentes tech­niques pour effa­cer quelques rides inop­por­tunes ou retrou­ver un joli grain de peau, a-t-elle confié.  La méde­cine esthé­tique four­mille de propo­si­tions en tout genre : laser, élec­tro­sti­mu­la­tion, injec­­tions de Botox® ou d’acide hyalu­ro­nique. Cela donne un coup de fraî­cheur. Alors pourquoi pas, si le résul­tat reste natu­rel ! »

Mais si aujourd’­hui tout sourit à Sophie Davant, elle a dû passer en 2012 par une étape parti­cu­liè­re­ment diffi­cile : la sépa­ra­tion d’avec Pierre Sled, le père de ses deux enfants, « après vingt-trois ans d’une rela­tion complice. Ce n’était pas une déci­sion facile. On en était à un point où l’on s’em­pê­chait de s’épa­nouir mutuel­le­ment », nous confie-t-elle.

Pour l’ani­ma­trice de France Télé­vi­sions, le choix de partir n’a pas été évident. « J’ai hésité, culpa­bi­lisé, nos enfants étaient encore jeunes, explique-t-elle. Et j’ai grandi avec un schéma fami­lial où les couples restent ensemble. Ça a été doulou­reux. » Mais Sophie Davant le recon­nait : « On s’est quitté avant de s’in­sup­por­ter… »

Aujourd’­hui, les deux anciens amou­reux gardent de bonnes rela­tions, même si elles ne sont pas toujours évidentes. « L’his­toire conti­nue sous une autre forme, plus frater­nelle, analyse la présen­ta­trice de Toute une histoire. Tout n’est pas rose bien sûr, il faut surmon­ter les problèmes maté­riels. Mais il y a de la bien­veillance. »

Petit bémol, Pierre Sled n’est visi­ble­ment pas plus fan que ça du livre de son ex-compagne. « Il n’a pas force­ment compris son utilité », explique-t-elle.  D’autres la verront…

Voici.fr par Perrine Stenger

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :