Burundi: L’UE et les Etats-Unis demandent un report des élections

L’Union européenne et les Etats-Unis ont appelé lundi le gouvernement burundais à reporter les élections. Cet appel est intervenu alors que le pays est en proie depuis fin avril à des manifestations contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

« Nous avons encouragé fortement le gouvernement burundais à prendre des mesures d’apaisement et l’idée d’un glissement du calendrier électoral serait à nos yeux une bonne chose », a déclaré l’envoyé spécial de l’UE pour la région, Koen Vervaeke. Il s’exprimait aussi au nom des Etats-Unis lors d’une réunion mensuelle entre les Européens et le gouvernement, auxquels se sont exceptionnellement joints les deux autres pays.

Des représentants des Etats-Unis et de la Suisse participaient exceptionnellement à la rencontre. Au cours de cette réunion, les Pays-Bas et la Suisse ont aussi annoncé la suspension de leur aide électorale au Burundi, suivant l’exemple de la Belgique, ex-puissance colonisatrice du pays.

Au vu de l’augmentation des violences et des nombreuses restrictions des droits humains, « la Suisse se réserve le droit de ne pas verser le solde » du montant d’aide prévu pour l’organisation des élections « tant que les conditions cadres pour la tenue d’élections libres ne sont pas remplies », a indiqué à l’ats le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le Burundi, petit Etat d’Afrique des Grands Lacs, a prévu le 26 mai des législatives et communales, suivies le 26 juin par une présidentielle. Le processus électoral est estimé par Bujumbura à quelque 60 millions de dollars. Le Burundi dit pouvoir en assumer 21 millions et a réclamé 39 millions d’aide étrangère.

19 tués récents
Pierre Nkurunziza, élus deux fois en 2005 et 2010, a été officiellement désigné candidat à la présidentielle par son parti, le Cndd-FDD, le 25 avril.

Les manifestations, interdites par le pouvoir, ont commencé dès le lendemain. Les anti-troisième mandat le jugent inconstitutionnel et surtout contraire aux accords d’Arusha qui avaient ouvert la voie à la fin de la longue guerre civile burundaise (1993-2006). Le camp présidentiel juge la démarche parfaitement légale.

Depuis le début du mouvement, des heurts ont opposé les opposants à Pierre Nkurunziza à la police et à des jeunes du Cndd-FDD (les Imbonerakure, qualifiés de « milice » par l’ONU). Les violences ont déjà fait 19 tués. Selon l’ONU, plus de 50’000 Burundais ont par ailleurs fui dans les pays voisins.

Romandie.com

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Burundi: L’UE et les Etats-Unis demandent un report des élections”

  1. ISAAC SIMWERAGI Says:

    Ce peuple n’a pas voté pour le sang.à cause des envoutements des faux conseillers du président Burundais,celui-ci vient mettre du feu sur sa tête.ne cherchez toujours pas à casser la loi pour vos intérêts personnels mais servez le peuple qui vous a confié le pouvoir.vous n’avez pas à imposer au peuple mais plutôt lui qui doit vous imposer le système de jeu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :