Madagascar: la radio de l’ex-président Ravalomanana émet à nouveau

Antananarivo – La radio de Marc Ravalomanana, MBS, émet à nouveau à Antananarivo, une semaine après la fin de la résidence surveillée de l’ancien président malgache, mais le gouvernement a indiqué qu’il allait prendre les mesures qui s’imposent, faute d’autorisation.

Nous effectuons un essai technique depuis vendredi, a expliqué à l’AFP Joël Ralaivohita, directeur de publication de MBS (Malagasy Broadcasting System).

Nous avons reçu une consigne du fondateur (Marc Ravalomanana) disant que nous avons l’autorisation d’émettre après le 2 mai, jour de l’annonce officielle de la fin de la mise en résidence surveillée de Marc Ravalomanana, a-t-il précisé.

Interrogé par l’AFP, le directeur général du ministère malgache de la Communication, Guy Laurent Ramanakamonjy, n’a pas caché sa surprise. Ils n’ont pas eu d’autorisation, mais font du forcing, a-t-il estimé.

Nous allons nous réunir et prendre les mesures qui s’imposent, a souligné le responsable.

Pour ouvrir une radio, il faut toujours une lettre administrative, quelles que soient les décisions politiques, a-t-il rappelé. Il s’agit du domaine de l’Etat, et non pas de la politique.

Marc Ravalomanana, qui vivait en exil en Afrique du Sud depuis son renversement en 2009, avait été placé en résidence surveillée pour avoir semblé remettre en cause la légitimité du président Hery Rajaonarimampianina après être rentré en catimini à Madagascar.

M. Rajaonarimampianina a annoncé le 2 mai que son prédécesseur serait désormais maître de ses mouvements, après avoir reconnu la légitimité du régime actuel.

Le directeur de publication de MBS, Joël Ralaivohita, a indiqué à l’AFP que la radio a maintenant une vocation commerciale.

Nous sommes ouverts à toute tendance politique, mais nous n’acceptons aucun propos provocateur, a-t-il précisé. Nous ne diffusons que de la musique sur la radio pour l’instant.

L’ancienne chaîne de télévision de Marc Ravalomanana va réémettre aussi, d’ici peu, mais pour le moment nous faisons face à un manque de moyens, a-t-il ajouté.

Marc Ravalomanana avait exprimé en avril le souhait de voir rouvrir son empire industriel, perdu en 2009, essentiellement composé de l’entreprise agroalimentaire Tiko, du journal Le Quotidien (toujours fermés) et de la radio-télévision MBS.

Romandie.com avec(©AFP / 11 mai 2015 13h52)

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :