Burundi: près de 5.000 personnes à un meeting de Nkurunziza en province

Bujumbura (Burundi) – Un meeting du président burundais Pierre Nkurunziza a réuni samedi plusieurs milliers de personnes dans un fief de son parti près de Bujumbura, qui lui ont réservé un accueil triomphal contrastant avec la contestation qui agite depuis un mois la capitale.

Il faut qu’il y ait des élections, dans la paix et la sécurité. S’il y a des élections, il y a la paix et la sécurité, s’il n’y a pas d’élections c’est autre chose, a-t-il déclaré à Mpanda (30 km au nord de la capitale), fief historique de son parti, le CNDD-FDD, devant une foule nombreuse d’hommes et de femmes de tous âges debout sous un soleil de plomb, assurant que la campagne pour les législatives du 5 juin battait son plein dans le pays.

Ceux qui veulent prendre le pouvoir par la force, achetez-vous des chaussures car nous allons vous poursuivre, a lancé le président, en référence au putsch militaire manqué des 13 et 14 mai.

Les autorités ont lié ce coup de force au mouvement de contestation, émaillé de violences ayant fait près de 25 morts, contre la candidature de M. Nkurunziza à un troisième mandat – que ses adversaires estiment inconstitutionnel – lors de la présidentielle prévue le 26 juin.

Trop de sang a déjà été versé, maintenant on veut tous la paix et la sécurité, a poursuivi le président, en référence à la longue guerre civile (1993-2006) durant laquelle le CNDD-FDD était une rébellion hutu combattant l’armée essentiellement tutsi. Notre programme, c’est la paix, la sécurité, la réconciliation, a-t-il martelé.

Rappelant les différentes réalisations depuis son élection en 2005, notamment dans cette province rurale de Bubanza – hôpital, centres de soins, école, gratuité des soins et de la scolarité – il a affirmé à la foule que des gens (…) ne sont pas contents que vous ayez du développement, visant les protestataires qui manifestent depuis le 26 avril, principalement à Bujumbura.

Il a ensuite appelé les partis d’opposition contestant sa candidature à se joindre à la campagne électorale au lieu de manifester. Les manifestants doivent comprendre qu’ils ont des droits mais ils doivent respecter aussi les droits des autres, avait-il auparavant déclaré à la presse en inaugurant une permanence du CNDD-FDD à Mpanda.

Le précédant à la tribune, le président du parti, Pascal Nyambenda, avait assuré que rien ne peut empêcher qu’il y ait des élections, dénonçant ceux qui veulent donner des leçons à notre pays. L’Union européenne, les Etats-Unis et les Etats de la région ont estimé le climat actuel peu propice à des élections apaisées au Burundi.

M. Nyambenda a appelé les électeurs à donner une majorité à l’Assemblée au CNDD-FDD, sinon le président ne pourra pas voter de bonnes lois.

La localité de Mpanda est situé dans la province de Bubanza (nord), fief de l’ancienne rébellion hutu pendant la guerre civile.

Les manifestations anti-Nkurunziza se déroulent pour l’essentiel depuis quatre semaines à Bujumbura. La province reste pour l’instant plutôt épargnée, même si les informations sur ce qui s’y passe sont rares,, et le CNDD-FDD y conserve une forte assise populaire.

(©AFP / 23 mai 2015 19h26)

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Burundi: près de 5.000 personnes à un meeting de Nkurunziza en province”

  1. Bouesso Says:

    Gloire à Dieu!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :