Karine Le Marchand a trouvé les Pari­siens « très coin­cés » niveau sexe

Karine Le Marchand

Karine Le Marchand

« Pour­tant, c’est la capi­tale, les clubs liber­tins… »

Karine Le Marchand n’a pas sa langue dans sa poche. Céli­ba­taire et fière de l’être, l’anima­trice de L’amour est dans le pré n’a pas mâché ses mots dans une inter­view accor­dée à Télé 7 Jours qui paraî­tra lundi 25 mai. Elle a en effet avoué qu’en arri­vant à la capi­tale, elle s’atten­dait à décou­vrir une ambiance un peu plus coquine : « Quand je suis arri­vée à Paris, j’ai trouvé les Pari­siens très coin­cés. Pour­tant, c’est la capi­tale, les clubs liber­tins… On y parle assez peu de sexua­lité. Moi, je suis assez trash. Je ne fais pas dans la finesse. »

Une absence de finesse assu­mée pour la jolie brune qui avouait à TV Mag ne plus vouloir se « satis­­faire d’un homme qui se gratte les coucou­­gnettes ». Un franc-parler qu’elle ne perd pas lorsqu’elle évoque son passé de garçon manqué : « Je me soigne, pour­suit-elle dans Télé 7 Jours. Je sais m’habiller en fille et je ne me trouve pas moche. J’étais un garçon manqué, cheveux courts. J’étais la bonne pote et cela m’arran­geait. » Car pour l’anima­trice de 46 ans, qui n’arrive pour­tant pas à rete­nir ses larmes lorsque l’amour frappe dans l’émis­sion d’M6, les jeux amou­reux ne sont toujours pas une évidence : « La fémi­nité, la séduc­tion, ce n’est pas mon truc. Ne susci­ter que du désir érotique est astrei­gnant. »

Voici.fr par C D

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :