Une fusillade fait au moins 43 tués au Mexique

Au moins 42 hommes armés et un policier fédéral ont été tués vendredi dans des affrontements dans l’ouest du Mexique. Cet épisode est l’un des plus sanglants de la guerre contre la drogue que mènent les autorités dans le pays.

Les affrontements ont commencé vendredi matin dans la localité de Tanhuato, dans l’Etat du Michoacan, à environ 500 kilomètres de Mexico.

Evoquant un bilan « provisoire », le commissaire national à la Sécurité, Monte Alejandro Rubido, a indiqué que « 42 délinquants présumés ont été abattus et trois autres arrêtés » et qu’un policier fédéral a été tué.

Sans les nommer directement, M. Rubido a laissé entendre que les hommes armés qui ont ouvert le feu faisaient partie du cartel de narcotrafiquants Jalisco Nueva Generacion (Jalisco Nouvelle Génération), qui est devenu l’ennemi numéro un du gouvernement mexicain ces derniers mois.

Militaires ciblés
Selon M. Rubido, les affrontements ont débuté lorsque des militaires, qui se dirigeaient vers un ranch qu’ils soupçonnaient être une cachette pour les narcotrafiquants, ont essuyé des tirs en provenance d’un véhicule.

« Une poursuite s’est alors engagée jusqu’à ce que le véhicule entre dans l’enceinte du ranch ». Ensuite, « le reste des délinquants présumés qui occupaient la propriété ont commencé à nous attaquer », a expliqué M. Rubido.

Les échanges de tirs ont duré trois heures, à différents endroits de cette propriété d’une surface de 112 hectares, a ajouté le responsable de la sécurité.

Centaines de militaires et de policiers sur place
Quelque 500 militaires et policiers fédéraux gardaient toujours le ranch dans la soirée et des experts ratissaient la propriété, à la recherche d’éventuels nouveaux cadavres. Selon M. Rubido, une quarantaine d’armes à feu et un lance-grenades ont été découverts dans le ranch, à la limite entre l’Etat de Michoacan et celui de Jalisco, où le gouvernement a déployé une opération militaire lourde contre Jalisco Nueva Generacion.

L’affrontement de vendredi est l’un des pires qu’ait connu le Mexique depuis le lancement fin 2006 d’une vaste offensive militaire contre les cartels.

L’Etat du Michoacan figurait dans la liste des Etats prioritaires de cette nouvelle mesure sécuritaire. Il en fait toujours partie avec les Etats de Jalisco, de Guerrero (sud) et de Tamaulipas (nord-est).

Soldats et policiers tués récemment
L’actuel président Enrique Peña Nieto s’est engagé à démanteler Jalisco Nueva Generacion. Le cartel a lancé des attaques spectaculaires contre les autorités ces dernières semaines, dont l’une contre un hélicoptère de l’armée, au cours de laquelle huit soldats sont décédés.

Cette organisation a aussi tué 15 policiers dans une embuscade en avril, la pire attaque jamais enregistrée contre les forces de sécurité mexicaines.

Au total, plus de 80’000 personnes ont été tuées et 23 000 sont portées disparues depuis le début de l’offensive militaire contre les trafiquants de drogue au Mexique.

Romandie.com

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :