Canada: perquisitions après l’interception de jeunes candidats au jihad

Montréal – La police fédérale canadienne a procédé mardi à une série de perquisitions dans la région de Montréal en lien avec l’interpellation récente de dix jeunes soupçonnés d’avoir voulu rejoindre les rangs de groupes jihadistes.

Des perquisitions ont été réalisées dans le cadre de l’enquête menée par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur ces tentatives de départs, a indiqué un porte-parole, Erique Gasse. Ce dernier n’a pas précisé si la police avait procédé à des arrestations.

La police a emporté quelques cartons à l’issue de l’une des perquisitions en grande banlieue de la métropole québécoise, selon les images des télévisions au domicile de l’un des dix jeunes interpelés le week-end du 16 mai à l’aéroport de Montréal. Du matériel informatique a également été saisi.

Après avoir intercepté in extremis ces jeunes âgés de 15 à 18 ans à l’aéroport, la GRC avait indiqué qu’ils s’apprêtaient à aller rejoindre les rangs de groupes jihadistes en Syrie.

A l’issue de leur interrogatoire, les jeunes avaient tous été remis en liberté sans aucune inculpation. La police leur avait cependant retiré leur passeport.

Le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a laissé entendre lundi que les jeunes auraient pu être détenus en vertu d’un nouveau projet de loi antiterroriste, actuellement à l’examen au Sénat canadien après son adoption par les députés.

Dans le cadre de l’enquête, les familles et les proches des jeunes avaient aussi été interrogés par la police. C’est l’alerte donnée par l’un des parents qui avait permis d’éviter au tout dernier moment le départ des adolescents.

Quatre d’entre eux étaient liés à six autres garçons et filles de la région de Montréal partis, selon leur famille, en Syrie en janvier pour rejoindre le groupe jihadiste Etat islamique.

Ces jeunes sont tous issus de la seconde génération de l’immigration et, pour certains, fréquentaient le même lycée de Montréal où chaque week-end des cours sur le Coran étaient dispensés dans des locaux loués par un responsable musulman controversé.

L’avocat d’un des jeunes privés de départ avait estimé que son client était la victime des recruteurs jihadistes promettant sur internet une vie meilleure à des adolescents en manque de repères.

En avril, un garçon et une fille âgés de 18 ans avaient été accusés de vouloir commettre une infraction liée au terrorisme. Ils sont toujours incarcérés à Montréal.

Deux autres Montréalais de 22 et 26 ans, soupçonnés de menace à la sécurité nationale, ont également été arrêtés au début du printemps puis soumis à un strict contrôle judiciaire.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mai 2015 19h31)

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Canada: perquisitions après l’interception de jeunes candidats au jihad”

  1. Bouesso Says:

    Contrôle efficace…!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :