Mexique: Au moins 10 morts dans des affrontements à la veille des élections

Des affrontements entre membres de milices d’autodéfense ont fait samedi au moins dix morts dans le sud du Mexique, a annoncé la commission des droits de l’Homme de l’Etat du Guerrero. Ces violences se sont produites à la veille des élections législatives et locales.

Huit corps, dont l’un sur les lieux de la fusillade, les sept autres devant des habitations proches, ont été vus par un journaliste de l’AFP à Xolapa, dans l’Etat du Guerrero.

Ramon Navarrete, le président de la commission des droits de l’Homme de cet Etat, a indiqué que des membres de son agence avait dénombré dix corps, et qu’ils vérifiaient la possibilité que trois autres personnes aient été tuées. « Nous attendons le décompte total des victimes », a indiqué Navarrete aux journalistes.

L’affrontement a eu lieu entre factions rivales « d’une même milice d’autodéfense », baptisée Front Uni Pour la Sécurité et le Développement de l’Etat de Guerrero (FUSDEG), a indiqué dans un communiqué le gouvernement de l’Etat de Guerrero. La fusillade aurait éclaté « vraisemblablement pour une dispute autour du contrôle d’un territoire ».

Les échanges de tirs se sont produits dans une maison qui servait de poste de commandement à l’entrée de ce village d’environ 500 habitants, situé au nord d’Acapulco. La fusillade s’est déroulée malgré le déploiement de militaires et policiers dans les Etats de Guerrero et Oaxaca pour assurer le bon déroulement des élections.

Cartels contre milices
Les milices d’autodéfense sont autorisées dans les communautés indigènes de l’Etat du Guerrero où elles peuvent assurer l’ordre public. Le FUSDEG est un groupe d’autodéfense constitué il y a deux ans par des civils exaspérés par les vols, enlèvements et extorsions que leur faisaient subir des groupes criminels.

Le Guerrero est l’un des Etats les plus violents du pays. Différents cartels de narcotrafiquants se disputent le contrôle des routes de la drogue tandis que des milices d’autodéfense tentent de protéger les communautés.

L’affrontement ne serait pas lié à la tenue ce dimanche des élections législatives et locales, au cours desquelles 500 députés, neuf gouverneurs et 900 conseils municipaux seront élus.

Romandie.com

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :