Est-ce possible de rester longtemps

Je voulais encore te retenir

Mais tu étais déjà prêt à partir

Tu ne seras plus dans mes bras

Comme au lit sur nos bons draps

Mes larmes coulent devant ton image

Au moment où je me tiens sur le rivage

Contemplant assise la dernière vague

Qui t’emmène au large avec ta bague

Seule avec les enfants de notre vie

Vaste est devenu notre beau lit

Lourds sont mes pas dans la chambre

Où je vois maintenant que ton ombre

Dans la maison familiale de ton plan

Je te revois dans la cour assis sur le banc

Quand à tes côtés tu me siffles un baiser

Qui me laisse assouvi d’un parfum glacé.

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :