L’Autriche s’attend à accueillir samedi 10 000 migrants

Jusqu’à 10 000 migrants devraient arriver samedi en Autriche après avoir été conduits dans des bus par la Hongrie, a annoncé le ministère autrichien de l’Intérieur. Environ 4000 personnes ont déjà traversé la frontière pendant la nuit et dans la matinée.

Une centaine de bus ont été affrétés tôt samedi par le gouvernement hongrois, pour prendre en charge les migrants massés dans la principale gare de la capitale, ainsi que quelque 1200 migrants qui avaient entrepris de rallier l’Autriche à pied depuis Budapest.

« Je me tiens à la frontière avec la Hongrie et je regarde. Le flux (de personnes) se poursuit », a dit le chef de la police du Burgenland (est de la Hongrie), Hans Peter Doskozil, à l’agence de presse autrichienne APA. « Nous attendons entre 17 ou 18 bus » pour les emmener à Vienne et peut-être aussi en Allemagne.

Le gouvernement hongrois avait annoncé vendredi soir qu’il allait organiser le transfert de milliers de réfugiés vers la frontière autrichienne. Il avait toutefois précisé que cette mesure ne concernait pas les migrants qui se trouvaient déjà dans des centres de rétention.

« Situation d’urgence »
Les premiers cars ont pris la route peu après minuit et sont arrivés vers 03h00 du matin à la frontière, ont constaté des journalistes de Reuters et de l’AFP.

Outre de la nourriture et des installations médicales, l’Autriche a débloqué 600 lits dans le secteur de Nickelsdorf pour l’hébergement des nouveaux venus, et des capacités ont également été mobilisées dans les régions avoisinantes, a indiqué un porte-parole de la police autrichienne, Werner Fasching. Les migrants qui le veulent pourront déposer à leur arrivée une demande d’asile en Autriche.

Le chancelier autrichien Werner Faymann a indiqué vendredi soir que Vienne et Berlin avaient donné leur feu vert à cette opération. « Compte tenu de la situation d’urgence à la frontière hongroise, l’Autriche et l’Allemagne ont accepté dans ce cas précis que les réfugiés poursuivent leur voyage dans leurs pays », a-t-il dit.

Marches et évasions
Un cortège de quelque 500 migrants avait quitté Budapest à pied vendredi, empruntant l’autoroute en direction de Vienne. Des centaines d’autres se sont échappés d’un centre d’accueil et d’un train bloqué depuis deux jours par la police, pour tenter de gagner l’Autriche ou l’Allemagne.

A Roszke, près de la frontière serbe, environ 300 migrants ont fui leur centre de rétention. La police s’est lancée à la poursuite des fuyards et a dû interrompre le trafic sur une autoroute de la région. La plupart d’entre eux ont été rattrapés, a-t-elle dit, mais d’autres ont encore réussi à franchir les cordons de sécurité en fin de journée.

La Hongrie est membre de l’espace Schengen, dans lequel la liberté de circulation est garantie, mais les demandeurs d’asile doivent normalement rester dans le pays d’entrée en attendant l’examen de leur demande.

Romandie.com

Romandie.com

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :