Jeux Africains : Athlètes et officiels satisfaits des conditions des jeux et d’hébergement

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – Plus d’une semaine après l’ouverture des 11èmes Jeux Africains Brazzaville 2015, les différentes délégations venues d’ailleurs ne cachent pas leur satisfaction quant aux conditions des jeux et d’hébergement dont elles bénéficient. Dans les médias et hors médias, athlètes et officiels témoignent chaque jour.

Jeux Africains : Athlètes et officiels satisfaits des conditions des jeux et d’hébergement

Unanimement, les athlètes et leurs dirigeants avouent que le Congo leur a offert des meilleures conditions. Certains avancent que l’Union Africaine (UA) a eu raison de confier cette édition au Congo, berceau des Jeux Africains.

Les athlètes et leurs chefs des délégations ne tarissent pas d’éloges pour l’Etat congolais et le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso, pour la qualité des infrastructures mises à la disposition de la jeunesse africaine.

D’abord, les infrastructures sportives. Le complexe sportif de Kintélé est le point névralgique des 11èmes Jeux Africains. D’une superficie de1.441.55,16m², le complexe sportif de Kintélé comporte des joyaux architecturaux/ On peut citer, un stade de football et d’athlétisme à deux niveaux de 60.055 places ; un palais des sports ; un complexe nautique de 2000 places ; des terrains d’entrainement de football ; une piscine d’échauffement ; un héliport ; un hôtel de 120 lits ; un restaurant ; des bâtiments administratifs ; un centre médico-social.

En dehors des infrastructures de Kintélé, d’autres ont été construites et/ou réhabilitées dans la ville. Il s’agit, entre autres, du gymnase de Talangaï, à la hauteur de Kéba na virage, appelé gymnase Nicole Oba ; du gymnase du complexe sportif Alphonse Massamba-Débat, rebaptisé Henri Elendé. Tous les gymnases érigés pour abriter les Jeux Africains ont le même design et les mêmes capacités, soit 3000 places. D’autres installations ont été construites au complexe sportif de Makélékélé, qui s’appelle désormais Maxime Matsima.

En ce qui concerne l’hébergement, un village olympique a été construit à Kintélé, à quelques encablures du complexe sportif. Ce village est composé de plusieurs bâtiments et héberge 8000 sportifs. D’autres sportifs et officiels sont dans les hôtels.

A cela s’ajoute le viaduc qui a été construit pour facilite rapide au complexe sportif de la concorde de Kintélé. De même, des véhicules de toutes les marques, y compris de véhicules à 2% électrique, sont mis à la disposition des délégations.

Tout le monde est satisfait.  Selon les spécialistes indiquent la norme olympique admet au plus six athlètes dans une chambre. Or, au village olympiquede Kintélé, ils ne sont que quatre par chambresavec toutes les conditions réunies.

Le président de la Fédération algérienne d’Escrime, Bernaoui Raouf, qualifie les Jeux Africains de Brazzaville de «supers Jeux». «C’est formidable de voir un pays africain réaliser de telles prouesses. Nourrir des milliers d’athlètes en un temps record, les loger, tous dans des conditions dignes, le wifi est presque partout dans les lieux des jeux et ouvert, des installations sportives magnifiques, quoi de plus agréable. J’ai beaucoup voyagé, dans le cadre des  compétitions sportives internationales. Ce que j’ai vu, au Congo, je n’ai jamais vu ça ailleurs. Coup de chapeau aux autorités congolaises!», a-t-il déclaré.

L’athlète mozambicain Délcio a parlé qualifié les infrastructures sportives congolaises d' »ultramodernes ». Pour lui, le Congo peut déjà organiser les Jeux Olympiques

Le Tunisien Ahmeda salué la capacité du Congo d’établir relation entre le sport et l’écologie pendant ces jeux.  «En plaçant au cœur de ces jeux le concept d’Africa Green Challenge, le Congo traduit là, en acte, la volonté écologique de son Président », a-t-il indiqué. Il a ajouté que le succès de l’organisation de ces jeux tient aussi à la stabilité tant économique que politique du Congo.

La handballeuse burkinabè, Mariam Simporé, voudrait que les autorités de son pays s’inspirent de l’expérience du Congo pour construire des infrastructures identiques. «Je me suis fait filmer presque dans les lieux abritant les jeux africains, question d’aller montrer cela à nos dirigeants sportifs pour qu’ils fassent comme le Congo. Parce qu’il faut copier ce qui est bon. Le Congo vient de montrer là, le chemin à suivre pour développer le sport en Afrique», a-t-elle déclaré.

Tout le monde s’accorde à dire que la 11ème édition Brazzaville 2015 permet aux Jeux Africains d’écrire une nouvelle page de leur histoire. Les installations sportives vont servir de boussole au prochain pays organisateur.

 Congo-site.com par Gos-Gaspard Lenckonov

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :