Congo: Reportage sur le Référendum sur l’ensemble du territoire à 12h00

Bilan à mi parcours du référendum anticonstitutionnel : Politiquement mort, techniquement mort, illégalement consacré, illégitimement consacré.
Premier constat, c’est un état de siège qui ne dit pas son nom. D’Impfondo à Ouesso en passant par Owando, Gamboma, Djambala dans la partie Nord, de Brazzaville à Pointe Noire en passant par Dolisie des militaires armés et autres supplétifs sont positionnés devant les rares  »bureaux de votes ». Quelques rares personées âgées se sont déplacées.
Talangai : Ecoles de la liberté, Neto et Gamakosso, faute de votants, des recrutements se font moyennant 3.000 à 5.000 CFA pour faire voter des mineurs et quelques badauds sans cartes d’électeurs, ni noms sur la liste.
Epena dans la Likouala : l’école dénommée Yeginta, le superviseur faute de votants passe son temps à prendre sa bière dans les parcelles de quelques parents.
Owando: Faute de votants en a mobilisé les femmes de l’association sans isoloirs  »Egondza » qui se retrouvent dans un hôtel de la place moyennant 5.000 CFA.
En définitif, le mot d’ordre de  »rester chez soi  » est un succès absolu.
Bref quelques illustrations de la réussite de la  »Désobéissance citoyenne et pacifique dans la partie Nord.
Brazzaville sud est morte. Pas de votants, succès à 99%. (Des détails seront donnés par des amis qui y sont, sinon dans les heures qui suivent)
La partie Sud du Congo, la Bouendza le vote n’a presque pas eu lieu. Idem dans la Lekoumou. 90% du Niari idem. Le Kouilou, principalement à Pointe Noire, nos partisans sont restés chez eux, consigne respectée à 90%.
Premiers enseignements:
– Selon des sources proches du pouvoir, en dépit de l’enrôlement des  »votants », des intimidations dans les villages, le taux véritable sera de 5%.
– Le peuple vient de dire NON. Ce référendum organisé dans un état de siège de fait est nul et de nul effet. Il était déjà illégal, il vient de démontrer son caractère illégitime, en conséquence dès la  »proclamation  », le pouvoir devient illégitime, parce que, tant sur le plan national que international il ne sera pas reconnu.
– Une légitimité populaire vient de naitre, celle des  »Forces Politiques et Sociales Opposées au changement de la Constitution » sous l’instigation de IDC-FROCAD ainsi que tous les acteurs de la société civile.
– En cette mi journée, nous saluons la bravoure et le patriotisme du peuple congolais ainsi que la Diaspora qui dans une mobilisation sans précédent est entrain d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays, en faisant échec au  »référendum familial ».
Une pensée pour les Ministres Guy Parfait Kolelas, André Okombi Salissa, Pascal Tsaty Mabiala, Michel Mampouya, Maitre Bouboutou, Madame Munari, Blanchard Oba, Marion Madzimba, Jean Gouabi, Paul Marie Mpouele, Mabio Mavoungou, Guy Romain Kifouissa, Mierassa et tant d’autres sous la menace des projets les plus machiavéliques.
Une pensée pour nos frère et soeurs, tombés et blessé depuis Pointe Noire et Brazzaville.
 »Ils ont des armes, nous l’amour de notre patrie ». Que Dieu bénisse le Congo.
Par Guy Mafimba

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :