Présidence de la FIFA : Gianni Infantino candidat avec le soutien de l’UEFA

Gianni Infantino, numéro 2 de l’UEFA, est désormais candidat à la présidence de la FIFA. DENIS BALIBOUSE / REUTERS

Gianni Infantino, numéro 2 de l’UEFA, est désormais candidat à la présidence de la FIFA. DENIS BALIBOUSE / REUTERS

Le secrétaire général de l’UEFA Gianni Infantino se lance dans la course à la présidence de la FIFA. C’est le comité exécutif de l’UEFA qui l’a fait savoir, lundi 26 octobre, en apportant son soutien au Suisse :

« Nous sommes ravis que Gianni se présente. Il est en pleine procédure pour présenter les parrainages nécessaires et fera un communiqué plus tard. »

Parallèlement, le président de la Fédération libérienne de football, Musa Bility, a lui aussi annoncé, lundi, qu’il avait déposé sa candidature à la présidence de la FIFA.

Appel rejeté

Dans son communiqué, l’UEFA semble lâcher son président, Michel Platini, actuellement suspendu mais toujours candidat à la tête de la FIFA. Il y a dix jours, l’institution avait pourtant apporté son « soutien total » à la candidature de son président.

Par ailleurs, un des deux appels de M. Platini déposés auprès de la FIFA a été rejeté, ont rapporté, lundi, les avocats du président de l’UEFA.

Michel Platini conteste sa suspension de quatre-vingt-dix jours dans l’affaire d’un paiement controversé de 1,8 million d’euros, en février 2011, reçu de Sepp Blatter, président démissionnaire de la FIFA, pour un travail de conseiller achevé en 2002.

Une élection très incertaine

Les candidats ont jusqu’à ce lundi minuit pour déposer leurs parrainages. Pour l’heure, en comptant Gianni Infantino, ils sont huit en lice :

  • Michel Platini, l’ex-favori. Il est aujourd’hui dans une situation inconfortable. Bien que suspendu jusqu’au 5 janvier, l’ex-meneur des Bleus a maintenu sa candidature en attendant la décision finale de la justice sportive.
  • Cheikh Salman, membre de la famille royale de Bahreïn. Président de la Confédération asiatique de football (AFC) depuis 2013, il connaît bien la FIFA, pour en occuper l’un des postes de vice-président.
  • Tokyo Sexwale, ancien compagnon de prison de Nelson Mandela, et homme d’affaires sud-africain. Il n’est pas issu du sérail du football.
  • Le prince Ali, demi-frère du roi jordanien Abdallah. Il avait poussé Joseph Blatter au second tour en mai. Il était alors soutenu par l’UEFA.
  • Jérôme Champagne, ancien secrétaire général adjoint de la FIFA.
  • David Nakhid, ex-capitaine de la sélection nationale de Trinité-et-Tobago, passé par le Grasshopper Zurich.
  • Musa Bility, président de la Fédération de football du Liberia. Il a annoncé sa candidature lundi, au dernier jour possible.

L’élection est prévue pour le 26 février à Zurich. Elle n’a jamais été aussi ouverte et indécise, alors que la FIFA croule sous les affaires et les scandales.

Lemonde.fr

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Présidence de la FIFA : Gianni Infantino candidat avec le soutien de l’UEFA”

  1. Bouesso Says:

    La course est ouverte!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :