L’Eglise doit s’ouvrir aux femmes

Les-cardinaux-le-25-octobre-a-rome-

Les-cardinaux-le-25-octobre-a-rome-

Editorial. Méthodique et déterminé, le pape François a franchi une étape de plus dans sa politique d’ouverture au cours du synode sur la famille, qui vient de s’achever à Rome. Le rapport final de l’assemblée des évêques, adopté samedi 24 octobre, offre aux divorcés remariés la perspective d’une pleine réintégration dans la vie ecclésiale, comme le souhaitait le souverain pontife. C’est en effet une avancée. L’aile progressiste de l’Eglise, cependant, attend d’autres avancées de ce pape qui, dès le début de son pontificat, n’a pas eu peur de bousculer quelques tabous.

Muni de ce rapport, François peut maintenant s’atteler librement à la rédaction d’une exhortation post-synodale, son propre texte magistériel sur la famille. Si le synode a ouvert un chemin sur le sort des divorcés remariés, il a en revanche passé sous silence la question des homosexuels et celle de la place des femmes.

L’immobilisme de l’Eglise sur la place des femmes, qui constituent la moitié de l’humanité, est en contradiction avec le discours d’ouverture…

Lemonde.fr

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :