Congo: Pierre Oba passe à deux doigts de la mort! Heureusement que JDO…

Auteur: Yombo LEFORT & Ghys Fortuné DOMBE BEMBA

L’ancien ministre de l’Intérieur du Congo-Brazzaville, le général Pierre Oba, actuel ministre des Mines et de la géologie, mais qui a toujours un œil sur l’appareil sécuritaire du pays et qui serait aussi influent dans plusieurs hautes sphères du pouvoir, a été foudroyé, lundi 23 novembre 2015, dans un hôtel parisien, par un grave malaise. Dieu seul sait la cause de cette maladie. Mais les Congolais vont de spéculations en spéculations.

En attendant d’en savoir un peu plus, rappelons que le général Pierre Oba est celui-là même dont le nom a été cité çà et là, courant octobre 2015 dans son pays, comme étant la personne qui aurait inspiré le Président congolais, Denis Sassou-N’Guesso, de faire exécuter le plan macabre ayant conduit à l’encerclement, à Brazzaville, des résidences privées des opposants hostiles au changement de la Constitution du 20 janvier 2002, tels que André Okombi Salissa, Guy-Brice Parfait Kolélas et autres.

Après l’exécution de ce plan à Brazzaville, et après sa rencontre avec le Français franco-magrebien qui extorque plusieurs chefs d’Etats africains à l’hôtel Radisson Mbamou Palace, dans la capitale congolaise, Pierre Oba s’est envolé, en novembre 2015, pour la France, en mission officielle, peu avant l’ouverture de la Conférence des parties des Nations Unies sur le climat (Cop21), qui a eu lieu du 30 octobre au 10 décembre a pris part M.Sassou et à laquelle a pris part le président Sassou. Plusieurs autres ministres congolais (dont Bruno Jean Richard Itoua, Ministre de la Recherche Scientifique, et Henri Djombo, Ministre du Développement durable et de l’économie forestière) ainsi que plusieurs militaires et plusieurs karatékas (préparés pour contrer une éventuelle humiliation de Denis Sassou-N’Guesso de la part des «Combattants» et des Opposants au régime de Brazzaville pendant la tenue de la Cop 21) avaient effectué le voyage de Paris, en même temps que le ministre Oba.

Malheureusement, quelques jours seulement après son arrivée dans la capitale française, Pierre Oba a été terrassé, en plein hôtel, par une grave maladie qui a failli le conduire de vie à trépas, après avoir vomi beaucoup de sang. Immédiatement après, le Service d’aide médicale d’urgence (SAMU) est allé le réanimer à l’hôtel, avant de le conduire à l’hôpital américain de Paris, où il a été interné pendant une dizaine de jours. Une durée jugée «trop longue» dans cet hôpital où les séjours sont généralement courts. Cette durée est donc une bonne raison d’imaginer la gravité d’un mal dont l’opinion voudrait connaître l’origine.

Des spéculations sur les causes de la maladie qui a fait tomber le général

Cette maladie qui a terrassé le ministre Oba a donné lieu à plusieurs spéculations sur ses causes parmi les Congolais. Les uns ont laissé entendre, à Paris, que le membre du gouvernement a dû être empoisonné sur place, étant entendu qu’il avait quitté Brazzaville pétillant de santé et qu’il avait démarré sa mission dans la capitale française sur les chapeaux de roue, en toute sérénité, sans problèmes et sans afficher le moindre symptôme d’une quelconque affection. Bref, le caractère soudain du malaise du ministre les a tous étonnés.

Les autres ont estimé que l’ancien ministre de l’Intérieur a dû prendre une boisson forte ou un aphrodisiaque dont il aurait négligé la dose à ne pas dépasser. Bref !les Congolais se trouvant à Paris sont allés de spéculations en spéculations. Certains, plutôt compatissants, n’ont pas hésité à se rendre au chevet du malade sur son lit d’hôpital ou dans sa chambre d’hôtel, pendant sa convalescence.

Des visites de réconfort au malade

Plusieurs personnes ont rendu visite au ministre des Mines et de la géologie à son hôtel ou sur son lit d’hôpital. Même «JDO» (Jean Dominique Okemba), Conseiller spécial du chef de l’Etat congolais et protecteur de Jean François Ndengué (le Directeur général de la police congolaise), s’est rendu à son chevet, alors que plus d’un observateur averti affirment que les relations entre les deux hommes n’ont jamais été bonnes. JDO aurait apporté à Pierre Oba une enveloppe assez garnie de devises (notamment en Euros), provenant du président Denis Sassou-N’Guesso, pour le soutenir, pendant que le Congolais ordinaire resté au pays manque 500 FCFA pour se faire soigner à Brazzaville !

Comme quoi, devant la maladie ou la mort d’un ennemi, on fait table rase du passé. JDO s’est certainement souvenu des Saintes Ecritures qui recommandent «d’aimer vos ennemis et de bénir ceux qui vous maudissent».Un sujet de méditation ! Hugues Ngoué-londélé, pompier de la République et autres ne sont pas restés en marge.

En attendant les résultats de l’enquête, le ministre Oba invité à la méditation, à la repentance et à la conversion

Pour notre part, bien que nous ayons amorcé notre enquête journalistique, le moins que nous puissions dire à l’étape actuelle sur ce qui est arrivé au ministre Pierre Oba, est de ne ni affirmer ni infirmer les hypothèses des uns et des autres sur les causes de sa maladie.

Dieu, l’alpha et l’oméga de la Médecine, en connaît seul le diagnostic. Et c’est Lui, le Souverain, qui lui a fait grâce, en lui épargnant la mort. Cependant, devant chaque épreuve, une méditation s’impose. C’est pourquoi, en notre qualité de chrétiens, nous ne pouvons qu’élever notre prière au Bon Dieu pour lui et surtout pour que ce franc-maçon se repentisse de tous ses péchés, et se convertisse, au point de donner sa vie à Jésus-Christ, son Sauveur!

Zenga-mambu.com par Yombo LEFORT & Ghys Fortuné DOMBE BEMBA

Étiquettes :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :