Venezuela: le président critique les propos interventionnistes de Valls

Caracas – Le président vénézuélien Nicolas Maduro a critiqué jeudi les propos interventionnistes du Premier ministre français Manuel Valls, qui a félicité l’opposition pour sa victoire début décembre aux élections législatives et appelé à la libération de l’opposant Leopoldo Lopez.

Je rejette les déclarations interventionnistes et immorales du Premier ministre français, a déclaré M. Maduro lors d’une cérémonie, en annonçant que son gouvernement allait protester officiellement auprès de la France.

Le président du Venezuela a également accusé Manuel Valls d’avoir une vision coloniale et raciste et a estimé que ses propos de soutien à l’opposition étaient insolents et partiaux.

J’ai demandé à notre ministre des Affaires étrangères de protester officiellement et de convoquer l’ambassadeur de France au Venezuela (Frédéric Desagneaux, ndlr) pour lui dire clairement quelles étaient les conditions pour avoir des relations avec un pays libre et indépendant, a-t-il ajouté.

Félicitations à l’opposition démocratique de @unidadvenezuela (la Table de l’unité démocratique, MUD). Appel à la libération de Leopoldo Lopez, a écrit jeudi matin le chef du gouvernement socialiste français sur Twitter, avec un message similaire en espagnol.

Dans une lettre datée du 14 décembre adressée au leader du MUD, Jesus Chuo Torrealba, également publiée sur Twitter, Manuel Valls le félicite chaleureusement, ainsi que tous les démocrates vénézuéliens pour sa victoire large et incontestée.

La victoire de votre coalition ouvre de nouvelles perspectives pour la démocratie au Venezuela, selon le Premier ministre. Dans ces circonstances heureuses, mes pensées vont aux prisonniers d’opinion injustement condamnés, notamment Leopoldo Lopez, dont j’espère la libération prochaine, ajoute-t-il.

Le Venezuela, qui possède les plus grandes réserves pétrolières du monde, a vu son économie s’effondrer ces derniers mois au même rythme que les cours du brut. Pénuries au quotidien et inflation galopante (200% selon les experts) suscitent un mécontentement populaire qui a profité à l’opposition.

Réunie au sein de la coalition de la Table de l’unité démocratique (MUD), l’opposition a obtenu le 6 décembre la majorité des deux tiers au Parlement, soit 112 sièges sur 167. Le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) de M. Maduro, qui contrôlait le Parlement depuis 16 ans, est tombé à 55 sièges.

Romandie.com avec(©AFP / 17 décembre 2015 21h17)

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :