Céline Dion coura­geuse près de la dépouille de son frère Daniel

celine-dion

Après son mari, la diva pleure son frère

Après les éprou­vantes funé­railles de René Angé­lil vendredi 22, Céline Dion s’est rendue samedi à quelques kilo­mètres de Char­le­magne près de la dépouille de son frère, Daniel, qui sera inhumé en début de semaine.

Le parcours de Céline Dion est atypique. Décou­verte à 14 ans, elle a été propul­sée très tôt sur le devant de la scène, mais rapi­de­ment, s’est confron­tée aux rudesses du show­biz, raillée pour son physique, elle a dû se battre pour s’im­po­ser. Ça en valait la peine, car dès le succès embrassé, elle a conquis un public s’éta­lant partout à travers le monde, un public avec lequel elle a fusionné, parta­geant tout, en toute simpli­cité. Celle d’une fillette qui a grandi dans une fratrie pleine d’amour de 14. Alors avec la douceur et la bien­veillance qui la carac­té­risent, Céline a partagé avec lui ses joies et ses peines, de la nais­sance de ses enfants au cancer de René Angé­lil, son mari. Parta­ger, mais ne jamais faiblir. Si la diva a touché tant de monde, c’est aussi pour ça: son courage à toute épreuve, son incroyable force, son inca­pa­cité à se plaindre malgré la douleur.

Ainsi, quand le 14 janvier René Angé­lil est décédé, c’est tout un peuple qui l’a soute­nue. Tant d’amour partagé l’ont aidée à tenir, elle qui ne voulait passer que quelques minutes auprès de la dépouille de son homme a accueilli et embrassé un à un les visi­teurs venus saluer le mana­ger une dernière fois. Son visage témoi­gnait de sa profonde et doulou­reuse émotion, mais solide, toujours, elle a rentré ses larmes. On a craint qu’elle craque, surtout quand on la savait vivre un double deuil avec la dispa­ri­tion de son frère, deux jours après René. C’était sous-esti­mer la star.

Au lende­main des funé­railles telle­ment éprou­vantes de René à Montréal, encore cham­bou­lée par la dure réalité, elle s’est rendue près de Char­le­magne au salon funé­raire de Repen­ti­gny. Là est expo­sée la dépouille de son frère, Daniel, décédé à 59 ans d’un cancer de la langue, de la gorge et du cerveau. C’est bien sûr boule­ver­sée, épui­sée physique­ment et psycho­lo­gique­ment, mais digne et coura­geuse qu’elle est appa­rue entou­rée de sa famille samedi.

Il faudra à la star puiser dans ses ressources encore pour rendre un dernier hommage à son frère, demain lundi lors de ses obsèques. Car outre l’hor­reur de ce genre de répé­ti­tion, c’est à un complice qu’elle devra dire adieu. A la voir si pleine d’amour, on ne s’étonne pas de ce qu’a confié une source au maga­zine People: “Ils étaient proches, elle a des liens étroits avec tous ses frères et soeurs. C’est dur.”

Mais René-Charles l’a prouvé, l’a exprimé même: Céline n’est défi­ni­ti­ve­ment pas seule pour endu­rer tout ça.

 

Gala.fr par Marianne Lesdos

 

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :