Peau de chagrin

 

 

Sur la route du destin

Je suis une peau de chagrin

Qui peu à peu s’étiole

Devant le temps qui file

 

Ma silhouette de corps légendaire

Devient un maigre fossile primaire

Dégarni de chair squelettique

Pouvant tomber au vent du cirque

 

Mon sourire qui éclairait le monde

Vacille de sa lumière à la ronde

Triste souvenir d’instants fastidieux

Où mon charme était un bijou radieux

 

Debout je faisais succomber

Comme la Joconde incrustée

Dans le tableau du peintre

Tous ces regards sans titre

 

Au gré du temps

Je file du mauvais coton

Dans la grisaille d’un ciel

Qui a perdu la lumière du soleil

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , , ,

4 Réponses to “Peau de chagrin”

  1. stéphaniehuguenot Says:

    Je ne connais pas cette auteure ? c’est un poète ?

  2. Gyslaine L. Says:

    Très joli poème Bernard mais bien triste je trouve que tu ne te fais pas de cadeau. Es-tu sûr d’avoir perdu tout ce charme ? 🙂 Bonne journée

    • Bouesso Says:

      Bonjour, Gys!
      C’est une personne de la vie quotidienne, avec les évènements douloureux, en la regardant à la télévision qui a réveillé, le fagot du feu de mon inspiration.
      Je ne pouvais pas résister sans faire un clin d’œil d’écriture.
      Bonne journée!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :