Cinq personnes, dont un général, poursuivies à Calais

Cinq personnes seront jugées lundi, deux jours après leur interpellation à Calais lors d’un rassemblement hostile aux migrants, selon des sources judiciaires. Parmi les interpellés figure un ancien patron de la Légion étrangère.

Le général, désigné comme ayant eu « le rôle principal » dans cette manifestation interdite, sera poursuivi pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissous après sommation ». Les quatre autres personnes sont accusées de « port illégal d’armes ».

Tous risquent une peine allant jusqu’à un an de prison ferme. Ils comparaîtront lundi après-midi devant le tribunal de Boulogne-sur mer, a précisé le procureur.

Vingt interpellations
Organisée à Calais à l’appel du mouvement islamophobe Pegida, la manifestation de samedi avait été interdite par les autorités. L’événement a été marqué par des échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants, qui ont scandé des slogans tels que « on est chez nous! », « Etat dictateur » ou « migrants dehors ».

Après plusieurs appels à la dispersion, les gendarmes ont chargé les manifestants et fait usage de gaz lacrymogènes. Vingt personnes ont été interpellées, parmi lesquelles le général à la retraite, ancien grand patron de la Légion de 1994 à 1999.

Romandie.com

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :