La banane permet de comprendre le cancer, estime l’EPFL

La dégradation de la peau de la banane permet de comprendre et d’agir contre le cancer de la peau humaine. Sur la base de leurs observations, des chercheurs de l’EPFL espèrent développer un scanner capable d’éliminer les cellules malades, indique la Haute Ecole.

Tout le monde l’aura noté: au fil des heures, la peau des bananes se couvre de taches noires. La présence d’une enzyme, la tyrosinase, explique ce phénomène naturel.

Or cette même enzyme joue un rôle important dans le cancer de la peau humaine, de type mélanome. Elle dérègle la pigmentation par la mélanine qui protège du rayonnement solaire.

Selon les chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le niveau de présence et la répartition de la tyrosinase renseignent sur le stade de la maladie. Elle fonctionne comme un marqueur fiable du développement des mélanomes, souligne le communiqué.

Scanner prometteur
A partir de ces constats, les scientifiques ont mis au point au scanner qui détecte sur la surface de la peau la distribution et la quantité de tyrosinase, jaugeant ainsi le développement du mélanome.

L’objectif final consistera à utiliser cet outil pour visualiser les tumeurs et les éliminer. Des premiers essais ont montré que cela était possible, selon l’EPFL.

Romandie.com

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :