Attentat au marché

 

 

Je marche avec mon panier

Soudain éclate la bombe

Qui me prépare pour la tombe

De ce corps réduit en quartier

 

Mon sang répandu sur le tarmac

A formé à l’ endroit un immense lac

Entouré de mes doigts de banane

Qui me regardent avec gêne

 

Un peu plus loin, mes sandales

Ôtées de mes pieds emportés

Assistent à ce sale scandale

De mon corps déchiqueté

 

Les photographes filment la scène

De cette cruauté qui n’est pas obscène

Mais bien plutôt odieuse et macabre

De ces barbus criminels non glabres

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :