Congo-Brazzaville: la DGST sort la carte Tony Moudilou pour inculper le général Mokoko

 

425443-3220758612436-858904389-n

Tony Moudilou, en pèlerinage à Mpila, avec une coupe de champagne

 

Des vives critiques, contre Tony Moudilou, agitent la toile, Château-Rouge, la « Gare du Nord », les « Ngada » de Paris et la ville de Brazzaville ; suite à son voyage à Brazzaville aux frais de la DGST, pour briser le destin politique de Jean-Marie Michel MOKOKO et les espoirs de tout un peuple.

Après plus de 30 ans de domination politique sans partage de Sassou-Nguesso, les Congolais rêvent tous de vivre dans un Congo débarrassé de la dictature et du tribalisme d’État comme mode de gestion de pouvoir.
À cette vision enchantée, résolument optimiste, d’un Congo en marche d’un bon pas et dans le bon sens proposé par Jean-Marie Michel Mokoko ; la DGST, la police politique du régime, oppose une toute autre image : le maintien de la dictature et l’arrestation du candidat du peuple, avec comme accusateur Tony MOUDILOU. Ne Sommes-nous pas revenus au monopartisme où, la police était au service d’un seul homme (le tyran)?

 

Tout d’abord rappelons, « dans la lutte pour s’élever, les opprimés sont toujours handicapés par ceux d’entre eux qui trahissent leur propre race, c’est-à-dire par les hommes de peu de foi, et tous ceux qui se laissent corrompre et acceptent de vendre les droits de leurs propres frères », Marcus Garvey.

Ceci dit, pour gagner les millions quand on n’a rien comme Tony MOUDILOU ; les Congolais de peu de foi vont jouer à « qui veut Gagner les Millions » avec  le Colonel BAKALA à la DGST. En vertu de la logique commerciale qui veut que plus les enjeux politiques sont importants pour Sassou-Nguesso, plus les sommes en jeu sont importants. Seuls ceux qui acceptent de trahir la volonté populaire touchent réellement ces Millions. Il est  dans l’intérêt même des Congolais qui veulent le changement de résister au BOUKOUTAGE.

Également, dans un État de droit, la police accepte de se considérer comme liée par le droit et tenue de n’agir qu’en respectant et utilisant ses dispositions. Or, l’un des principaux griefs des Congolais à la DGST, c’est le fait que ce service est perçu, à tort ou à raison, comme étant un instrument au service d’un homme (le dictateur Sassou-Nguesso). Incontestablement, les BAKALA, NDENGUET et Compagnies contribuent à renforcer la dictature. Les services de police sont perçus, par la population, comme étant les « nouveaux chiens de Gardes du régime ».

Voilà pourquoi, le colonel BAKALA pense trouver en la personne de Tony Moudilou, l’arme fatale, pour détruire l’argumentaire avancé par le général Moukoko, lors de ses deux derniers interrogatoires concernant la vidéo du coup d’État. Faire venir Tony Moudilou de France, aux frais de la DGST, suscite de l’émoi au Congo et dans la diaspora. Le montage pour faire inculper MOKOKO est séduisant : Tony Moudilou contre MOKOKO. Le rôle de MOUDILOU c’est celui de confirmer le coup d’État !

Mais, une question mérite d’être posée, comment le colonel Bakala peut-il lier son destin à celui de Sassou-Nguesso ? Ne sait-il pas que les présidents passent et la police reste . Après plusieurs interrogatoires sans rien n’a reproché au général MOKOKO, il fait venir Tony MOUDILOU pour faire inculper Mokoko. Ce qu’il y a de malsain avec la DGST, c’est sa façon de prétendre que le Congo est une propriété de Sassou-Nguesso, tout en rejetant les autres hommes politiques. Ces policiers n’ont-ils pas trahi le peuple Congolais ?

Quant à Tony Modilou, pense-t-il un seul instant à sa famille ou à ses enfants ? la trahison est devenue un fonds de commerce et un sport national pour lui. Rien de ce qui lui a été dit pendant la cabale médiatique contre lui sur la toile, ne venait du général MOKOKO. Ni MANDZIMBA ni MAFIMBA n’est dans le bureau de campagne du général Mokoko. Tony MOUDILOU doit faire attention ! Ceux qui ont les yeux pour voir, observent les signes de la fin du régime de Sassou-Nguesso. MOKOKO bénéficie d’un large soutien populaire, du nord au sud. Chercher à nuire à Mokoko, c’est nuire à tout un peuple.

Pour terminer, Tony Moudilou est l’homme sur qui se reposent tous les espoirs de la DGST pour inculper et arrêter MOKOKO. En se sacrifiant sur la croix pour sauver le pouvoir de Sassou-Nguesso, Ii confirme qu’il est un agent de la DGST. BAKALA et TONY MOUDILOU viennent d’allumer un bucher pour bruler le candidat du peuple et l’espoir de tout un peuple. « La trahison retombe toujours sur le traître ». Tony « qui a la langue trop flatteuse a bien souvent le cœur plein de traîtrise ». Cet homme sans valeur est-il réellement du Pool?

 

Par le BISHIKANDA DIA POOL 

Pour les remarques et contestations

Contact:

Tél: 06-87-04-52-84

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Congo-Brazzaville: la DGST sort la carte Tony Moudilou pour inculper le général Mokoko”

  1. Bouesso Says:

    Ces piètres et dangereux opposants…qui suscitent méfiance et horreur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :