Côte d’Ivoire: Attaque Djihadiste à Grand-Bassam au moins 22 morts dont six assaillants

 

aBIDJANBASSAM

© Autre presse par DR 2 individus armés attaquent des hôtels situés sur la place de Grand Bassam Dimanche 13 mars 2016. 2 individus armés attaquent des hôtels situés sur la plage de Grand Bassam. Les forces de sécurité déployées sur le terrain

Grand-Bassam (Côte d’Ivoire), 13 mars 2016 (AFP) – Des assaillants lourdement armés ont attaqué dimanche un hôtel de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, fréquentée par les Occidentaux et située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, ont déclaré des témoins à l’AFP, sans préciser les motifs de l’attaque.

« Le bilan est lourd, les terroristes ont réussi à tuer quatorze civils et nous avons perdu deux membres des forces spéciales », a par la suite déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara qui s’est rendu sur les lieux. Il a ajouté que six « terroristes » avaient été « neutralisés » et tués.

D’après un officier des forces de sécurité ivoiriennes, au moins quatre Européens ont été tués dans cette station qui abrite plusieurs hôtels fréquentés par une clientèle d’expatriés et des membres de la « bonne société » ivoirienne. La France a confirmé qu’au moins un de ses ressortissants figure parmi les victimes de cette attaque.

Le président François Hollande a condamné « avec force (ce) lâche attentat ». « La France apporte son soutien logistique et de renseignement à la Côte d’Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivra et intensifiera sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Revendiqué par AQMI
L’attaque a été revendiquée par le groupe Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), selon le service SITE de surveillance des sites islamistes. Selon un témoin, un des assaillants criait « Allah Akbar » (Dieu est grand en arabe).

Ces assaillants – entre quatre et six – « puissamment armés et portant des cagoules ont tiré sur les occupants de L’Etoile du sud, un grand hôtel pris d’assaut par les expatriés en cette période de canicule, » a expliqué un témoin joint par l’AFP. «Nous avons été surpris par les tirs et nous sommes maintenant cloitrés chez nous», a dit un autre témoin. Des touristes sur une plage auraient également été pris pour cible. Cette attaque a fait au moins vingt deux morts, dimanche après-midi, dans une tentative de prises d’otages à l’hôtel Sud de Grand-Bassam en bordure de mer.

Plusieurs blessés sont également dénombrés.

Le témoin a également filmé des grenades et des chargeurs apparemment laissés derrière eux par les assaillants. Abbas El-Roz, un ressortissant libanais qui séjournait à l’Etoile du Sud, a lui aussi raconté qu’un des assaillants portait un fusil d’assaut Kalachnikov et une ceinture de grenades.

Scènes de panique
L’attaque a provoqué des scènes de cohue sur le pont séparant la zone touristique visée, le Quartier de France, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’ambassade de France à Abidjan a demandé pour sa part à ses ressortissants à ne pas se déplacer dans la zone « pour ne pas gêner l’action des forces de l’ordre ».

Une vidéo diffusée par un témoin sur internet montre au moins plus de sept corps couchés sur le sol. Pour le site local Connexion ivoirienne, les tirs se sont fait entendre à l’hôtel Koral Beach et auraient continué dans les établissements environnants, dont L’Etoile du sud. «Ça tire sur tout le monde sans tri. Ils avancent d’hôtel en hôtel», aurait indiqué un témoin.

Ville historique et ancienne capitale de la Côte d’Ivoire sur la côte du Golfe de Guinée, Grand-Bassam abrite plusieurs hôtels fréquentés par une clientèle d’expatriés.

Plusieurs centaines de gens attendaient à l’entrée du quartier France, qui marque l’entrée de la vieille ville, séparée de la partie moderne par un pont.

Une dizaine d’ambulances étaient également stationnées. Un journaliste de l’AFP a vu une dizaine de personnes, dont une occidentale blessée, évacués dans un camion militaire.

Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels dozo armés se dirigeaient également vers le lieu de la fusillade.

Les forces spéciales et plusieurs autres unités de l’armée ivoirienne sont arrivées sur le terrain, a constaté APA sur place.

Cette attaque fait écho à celles perpétrées dans d’autres villes africaines ces derniers mois. Le 15 novembre, un attentat avait visé un café-restaurant de Ouagadougou, faisant 30 morts, en majorité étrangers et revendiqué par AQMI.

Le Mali a également été touché par une attaque djihadiste le 20 novembre contre un grand hôtel de Bamako, qui avait fait 20 morts, dont 14 étrangers, outre les deux assaillants. L’attaque de dimanche rappelle aussi celle d’un hôtel dans la station balnéaire tunisienne de Sousse, qui a fait 38 morts le 26 juin.

Apanews.net avec Abidjan.net et AFP

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Côte d’Ivoire: Attaque Djihadiste à Grand-Bassam au moins 22 morts dont six assaillants”

  1. Bouesso Says:

    Situation délicate qui nécessite plus de sécurité…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :