Congo: Pierre NGolo, honnête ou aveuglé, confirme la défaite de Denis Sassou Nguesso

Auteur: André IBARA

Les propos tenus par Pierre Ngolo, Secrétaire Général du PCT, à Télé Congo sur les résultats des élections présidentielles, sont tout simplement surréalistes de la part d’un partisan extrême comme lui.

Pierre Ngolo avait–il enfin décidé d’être honnête avec son esprit, avec la vérité que tout le monde sait ; ou est–ce qu’il était aveuglé par l’Esprit Saint au point de ne pas comprendre ce qu’il disait. Certainement qu’en parlant tout en fermant ses yeux, comme d’habitude, il a certainement eu une vision d’esprit ne contrôlant plus ce qu’il disait.

Le même aveuglement heureux a certainement aussi touché les diffuseurs de Télé Congo, à moins qu’ils aient voulu reconnaitre implicitement la défaite de Sassou.

Notre ami Ngolo a donc reconnu à la Télé que Sassou a été largement battu à Brazzaville, à Pointe–Noire, dans le Pool, dans les Plateaux, dans le Grand Niari et au Kouilou.

Nous savons tous que dans ces départements (sur la base des procès verbaux issus des bureaux de vote), Sassou est arrivé au meilleur des cas 4ème, car devancé systématiquement par 3 opposants.

Tous les départements où Sassou a été « largement » battus représentent 70% de la population du Congo. Comment Sassou peut–il donc gagner avec 60% au premier tour ? La Likouala, la Cuvette Centrale, la Cuvette Ouest suffisent–ils pour réaliser un tel score ? Était–il l’unique candidat dans ces départements du Nord du Pays ? Les étrangers et les animaux ont – il massivement voté le 20 Mars ?

NON, Soyons sérieux, Sassou a été battu le 20 Mars, il a même été battu dans plusieurs circonscriptions du Nord par Mokoko et Okombi, il a été éliminé dès le premier tour : c’est une conclusion logique qui obéit aux principes statistiques et arithmétiques basiques. C’est cela la vérité que même un enfant de la maternelle a déjà compris.

Les résultats annoncés entre 1 heure et 3 heures du matin par le Sieur Mboulou, puis confirmés par la Cour constitutionnelle le « même jour » où des Congolais se faisaient tirés dessus et se déportaient massivement comme réfugiés, constituent une forfaiture de plus et une expression du banditisme politico militaire.

La fausse victoire électorale de Sassou est encensée par la fraude systématique et le sang des Congolais.

Dans un pays sérieux et civilisé, il devrait rester à Sassou que deux options : prendre le courage de reconnaitre les vrais résultats des urnes et d’organiser un deuxième tour entre les deux élus (Kolelas et Mokoko) ; ou décider d’annuler cette élection obscure pour organiser une nouvelle élection présidentielle conforme aux standards internationaux de transparence.

Notre Pays ne pourra point se remettre à fonctionner convenablement si ces deux options propres au bon sens ne sont pas suivies.

D’autant plus que les opérations meurtrières dans le Pool et la traque sanglante des Opposants, ne font que diviser un peu plus encore le tissu social de notre Pays.

Une autre illustration de la posture partisane et criminelle de Sassou. Lorsque les ninjas imaginaires attaquent, on sort les chars et les hélicoptères pour bombarder des populations civiles innocentes. Mais lorsque les « bébés noirs » de Ndenguet attaquent les gens à la machette à Mikalou, les policiers du BSIR, GRB, PAS, DGST et leurs fameux BJ ne font rien du tout pour résoudre ce phénomène criminel qui sévit au Congo depuis plusieurs mois.

La récente attaque barbare des bébés noirs de Ndenguet filmée par Télé Congo et DRTV est scandaleuse, surtout que des témoins ont confirmé devant les caméras que lorsque ces criminels sont arrêtés, on les libère quelques jours après. Sacrilège !

Quel est donc le travail de la Police au Congo, sécuriser le Peuple en traquant les vrais criminels, ou continuer de traquer et torturer les Opposants. Et lorsque l’on dit qu’il existe une « police politique » au Congo, on veut nous démentir.

Lorsqu’il s’agit de défendre le territoire national Congolais face aux Angolais qui avaient envahi KIMONGO, on se fait « mâter le derrière » comme des femelles. Mais quand il s’agit de bombarder le Pool, bombarder son propre Peuple, on devient fort. Et lorsqu’on dit que Denis Sassou Nguesso est « un minable » et un « fou », on veut nous contredire.

Le seul responsable de la crise politique, sécuritaire et sociale dans notre Pays, n’est autre que Denis Sassou Nguesso.

Avec Zenga-mambu.com

Étiquettes : , ,

3 Réponses to “Congo: Pierre NGolo, honnête ou aveuglé, confirme la défaite de Denis Sassou Nguesso”

  1. La revue de Claire Says:

    Bon, ben, enfin une issue

    • Bouesso Says:

      C’est une vérité dite par Pierre NGolo, le patron du parti de Denis Sassou Nguesso, en direct à la télévision qu’il n’a pas gagné les élections du 20 mars au lieu de tuer gratuitement le peuple

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :