Canada : les feux, hors de contrôle, ravagent la ville de Fort McMurray, l’état d’urgence déclaré

A cause de feux hors de contrôle depuis mercredi, des quartiers entiers ont été ravagés par les flammes à Fort McMurray, ville au nord de la province canadienne de l'Alberta (ouest). Celle-ci a été vidée de ses quelque 100 000 habitants.L'état d'urgence a été déclaré par le gouvernement de l'Alberta pour l'ensemble de la province, car en plus de la ville pétrolière de Fort McMurray, si la catastrophe touche aussi depuis mercredi soir deux autres zones urbaines, que les habitants fuient en masse.Dans le quartier Waterways, coincé au sud entre l'autoroute et le fleuve Clearwater, 90 % des logements ont été ravagés, a indiqué la mairie. Dans le quartier voisin de Beacon Hill, les trois quarts des habitations ne sont plus qu'un tas de cendres.Un hélicoptère tente d'éteindre l'incendie de Fort McMurray une ville de 100 000 habitants en Alberta.Si aucune victime n'était à déplorer à Fort McMurray, en revanche les dégâts matériels sont conséquents.Les pompiers jugent que les feux sont compliqués à combattre, tant les vents, soufflant à 40 km/h, alimentent les flammes dans plusieurs endroits de la ville. Avec des températures record (31 degrés mercredi à Fort McMurray) et l'air sec ambiant, les flammes dévorent à grande vitesse la forêt boréale alentour.Les services d'urgence ont fait état de 2 000 habitations ravagés.Les pompiers estiment que le feu est difficile à combattre à cause du vent qui alimente les flammes.

 
A cause de feux hors de contrôle depuis mercredi, des quartiers entiers ont été ravagés par les flammes à Fort McMurray, ville au nord de la province canadienne de l’Alberta (ouest). Celle-ci a été vidée de ses quelque 100 000 habitants.

CBC NEWS / REUTERS

La situation s’aggrave à Fort McMurray, ville de la province canadienne de l’Alberta. Ravagée par des feux hors de contrôle depuis 48 heures, la ville a dû être vidée de ses 100 000 habitants. L’état d’urgence a même été déclaré par le gouvernement de l’Alberta pour l’ensemble de la province car, si la catastrophe touche la ville pétrolière de Fort McMurray, les habitants fuyaient aussi, depuis mercredi soir, deux autres zones urbaines.

Mais les inquiétudes se portent principalement sur Fort McMurray. Les services d’urgence ont fait état de près de 2 000 habitations détruites. Dans le quartier Waterways, coincé au sud entre l’autoroute et le fleuve Clearwater, 90 % des logements ont été ravagés, a indiqué la mairie. Dans le quartier voisin de Beacon Hill, les trois quarts des habitations ne sont plus qu’un tas de cendres. Le central opérationnel des pompiers a même dû être déplacé.

Lire aussi :   En Alberta, l’or noir de la discorde

Aucune victime pour le moment

Si aucune victime n’est à déplorer, en revanche les dégâts matériels sont conséquents, d’autant que les flammes continuent d’avancer, les pompiers cherchant à protéger les bâtiments stratégiques ou pouvant présenter un risque d’explosion.

De son côté, le chef du gouvernement canadien, Justin Trudeau, a promis l’aide fédérale avec la mobilisation des moyens militaires. « C’est une perte sur une échelle difficile à imaginer pour beaucoup d’entre nous », a-t-il déclaré depuis Ottawa.

Depuis 48 heures, les feux de forêt et de broussailles, nombreux en cette saison dans la province, ont vite gagné les premières habitations ou les campings avec bungalows et caravanes, en grand nombre dans cette région où l’emploi est entièrement dicté par l’activité des compagnies pétrolières.

Les pompiers jugent que les feux sont compliqués à combattre, tant les vents soufflant à 40 km/h alimentent les flammes dans plusieurs endroits de la ville. Avec des températures record, le thermomètre a grimpé à 31 degrés mercredi à Fort McMurray, et avec l’air sec ambiant, les flammes dévorent à grande vitesse la forêt boréale alentour.

Lemonde.fr

Étiquettes : , , ,

12 Réponses to “Canada : les feux, hors de contrôle, ravagent la ville de Fort McMurray, l’état d’urgence déclaré”

  1. La revue de Claire Says:

    Je suis de tout coeur avec les habitants qui ont dû fuir

  2. voulaah Says:

    c’est terrible
    je partage leur douleur aussi

    • Bouesso Says:

      Ton cri de douleur et de sympathie pour cette catastrophe, sans précédent, est une grande marque de sensibilité qui réconforte les sinistrés

      • voulaah Says:

        Prions que ca soit éteint

      • Bouesso Says:

        C’est la grande détresse. C’est la débandade.
        Que nos prières soient exaucées pour mettre fin à cette calamité qui ressemble à une fatalité

      • voulaah Says:

        oui Buesso, je l’imagine bien en voyant les images sur ton post
        c’est vraiment horrible

      • Bouesso Says:

        Anita! Les gens fuient, éperdus, affolés, d’aucuns en direction du nord de la ville, d’autres vers le sud.
        C’est le feu de l’apocalypse…

      • voulaah Says:

        oui c’est dangereux et pourquoi y rester
        je prie pour eux, c’est ce qu’on peut faire

      • Bouesso Says:

        C’est la désolation totale. Les biens meubles et immeubles sont broyés par l’incendie et partis en fumée. Seules les choses essentielles pouvaient être à portée de la main.
        C’est le cauchemar.

      • voulaah Says:

        oui le cauchemar total, le feu ravage tout

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :