France/Enlèvement : les enfants retrouvés vivants, le père entendu pour assassinat

 

 Le père s'est rendu auprès des gendarmes de Tarare, dans le Rhône.
 Le père s’est rendu auprès des gendarmes de Tarare, dans le Rhône.

Le père s’est rendu et les trois enfants sont sains et saufs. L’alerte enlèvement lancée ce dimanche soir à 19 h 30 par le ministère de la Justice après la disparition de trois enfants dans le Rhône et la découverte du corps de leur mère décédée de «mort violente», a  rapidement connu un épilogue.

L’homme s’est rendu dans la soirée à la brigade de gendarmerie de Tarare (Rhône) où il a été placé en garde à vue pour l’assassinat de la mère. Le couple était «en instance de séparation trés conflictuelle». Les enfants, eux, ont été retrouvés chez un membre de la famille du père, sa soeur, où ils se trouvaient comme ce dernier l’avait indiqué aux gendarmes.

Les trois enfants, deux garçons de 10 et 6 ans ainsi qu’une fille de 5 ans, avaient disparu ce dimanche matin à Pontcharra-sur-Turdine, une commune toute proche de Tarare.

«Un problème autour de la garde des enfants»

Le corps de l’ex-compagne du suspect avait été découvert chez lui dimanche matin, à Pontcharra-sur-Turdine. De nationalité turque, cet homme de 45 ans a été placé en garde à vue pour «homicide volontaire avec préméditation» et le parquet de Villefranche-sur-Saône a ouvert une enquête.

Il y avait, semble t-il, entre le père et la mère «un problème autour de la garde des enfants» selon une source proche de l’enquête, mais «il n’y a pas d’éléments laissant penser à des troubles psychiatriques chez cet homme».

Le dispositif pour retrouver les deux garçons, Joris, 10 ans et Jad, six ans, ainsi que leur soeur Alia, âgée de cinq ans, disparus depuis la mort de leur mère et susceptibles d’être partis en voiture avec leur père, a été lancé vers 19 h 30 et levé peu après 21 heures.

 –

Le plan Alerte enlèvement a été utilisé pour la dernière fois mi-août dernier. Il avait alors permis de retrouver sain et sauf Rifki, un garçonnet de 4 ans d’origine comorienne.

Jusqu’à présent, ce dispositif s’est révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés. Il est largement inspiré du plan « Amber Alert », créé au Texas en 1996, après l’enlèvement et l’assassinat de la petite Amber Hagerman.

Leparisien.fr

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :