Présidentielle en Zambie: le chef de l’opposition proteste contre le retard des résultats

Lusaka – Le chef de l’opposition zambienne, Hakainde Hichilema, s’est rendu dimanche au siège de la commission électorale pour protester contre la lenteur du dépouillement des bulletins de la présidentielle dont les résultats partiels le donnent devancé par le président sortant Edgar Lungu.

Trois jours après le vote, près de la moitié des résultats – 69 circonscriptions sur 156 – avaient été publiés. Ils créditent M. Hichilema de 644.132 voix contre 699.960 au président Lungu, chef du Front patriotique (PF), qui arrive également en tête dans la capitale Lusaka.

M. Hichilema, un entrepreneur qui dirige le Parti uni pour le développement national (UPND), a demandé dimanche à parler au président de la commission électorale Esau Chulu, mais a été bloqué dans un premier temps par la police au siège de la commission dans la capitale Lusaka, a constaté un journaliste de l’AFP.

L’opposant protestait contre le retard pris dans l’annonce des résultats dont la commission électorale avait initialement indiqué qu’ils seraient connus 48 heures après la fin du vote jeudi soir. Pourquoi leur faut-il tant de temps’, s’est-il alarmé face à l’AFP.

Aucune explication n’a été fournie par la commission électorale.

Mais peu de temps après, M. Hichilema a finalement été reçu par des membres de la commission électorale, lors d’une réunion qui a duré près de deux heures.

Nous nous sommes mis d’accord sur le fait qu’aucune déclaration de résultats ne devait intervenir pour la ville de Lusaka, a-t-il rapporté aux journalistes qui l’attendaient à l’issue de cette rencontre.

Il a estimé que les prochains décomptes concernant la capitale devraient être vérifiés par tous les partis avant d’être publiés, sinon la commission ne ferait rien d’autre que d’assister un parti qui chercherait à voler l’élection. L’opposant n’a pas précisé à quel parti il faisait allusion.

Vendredi soir, M. Hichilema avait accusé le PF de s’entendre avec la commission électorale afin de retarder l’annonce des résultats et permettre au parti au pouvoir de truquer le vote.

Le porte-parole du PF, Frank Bwalya, a répliqué dimanche en estimant que le principal rival du président Lungu n’avait cherché qu’à attirer l’attention en se rendant à la commission électorale. Il voulait forcer la police à l’arrêter, a-t-il dit.

Selon M. Bwalya, le parti de l’opposant est lui-même à l’origine des retards en raison du dépôt de nombreux recours devant la commission électorale.

M. Hichilema, un homme d’affaires à succès de 54 ans, en est à sa cinquième tentative de conquête de la présidence après avoir perdu de justesse (1,5%) contre M. Lungu l’an dernier.

Il s’agissait alors d’une élection anticipée pour désigner un dirigeant le temps d’achever le mandat du président Michel Sata, décédé de maladie en octobre 2014.

Le court mandat de M. Lungu, 59 ans, a souffert de la chute des cours du cuivre dont la Zambie, deuxième producteur d’Afrique, est ultradépendante.

La campagne électorale a été tendue et émaillée d’affrontements parfois violents qui ont fait au moins trois morts.

Romandie.com avec(©AFP / 14 août 2016 18h22)

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Présidentielle en Zambie: le chef de l’opposition proteste contre le retard des résultats”

  1. Bouesso Says:

    Une attente sous haute surveillance…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :