JO 2016 : ces pays où les femmes ont fait mieux que les hommes

  La Bulgare Mirela Demireva le 20 août 2016, elle fait partie des sept athlètes (toutes féminines) de son pays à avoir rapporté une médaille des Jeux de Rio.

La Bulgare Mirela Demireva le 20 août 2016, elle fait partie des sept athlètes (toutes féminines) de son pays à avoir rapporté une médaille des Jeux de Rio. Morry Gash / AP
Jusqu’au 12e jour des Jeux de Rio, les treize premières médailles canadiennes avaient toutes été remportées par des femmes, la quatorzième l’a été par le sauteur en hauteur Derek Drouin. La performance des Canadiennes est un vrai pied de nez à l’histoire de l’olympisme : en 1896, pour les premiers JO modernes, seuls les hommes étaient autorisés à participer.

En 1900, seuls le tennis et le golf étaient ouverts aux femmes. Aujourd’hui, à Rio, les épreuves féminines représentent 44 % du total (les épreuves masculines 54 %, les 2 % restants sont mixtes).

Rares avantages aux femmes

La Chine, qui participe activement aux Jeux olympiques depuis 1984 (malgré des participations symboliques en 1952 et avant-guerre, faute de reconnaissance par le CIO avant 1979), est le pays dans lequel les femmes sont le plus largement devant les hommes en nombre de médailles : 588 contre 290 pour les hommes, sur l’ensemble des JO.

Lire aussi :   5 000 épreuves en 120 ans de Jeux olympiques

Néanmoins, la situation de la Chine est assez unique, étant donné la parité très lointaine avant le XXIe siècle (moins de 40 % des épreuves sont féminines avant 2000).

Nous avons donc comparé le « succès » des sportifs et sportives aux JO d’été de Sydney en 2000, d’Athènes en 2004, de Pékin en 2008, de Londres en 2012 et de Rio en 2016 ; et non pas depuis le début des JO de l’ère moderne, en 1896.

Quand les femmes font mieux que les hommes

Parmi les nations avec un nombre important de médailles, plus de dix, rares sont celles dans lesquelles les femmes sont majoritaires :

  • la Roumanie : 106 pour les femmes, 31 pour les hommes ;
  • la Norvège : 69 contre 28 ;
  • le Canada : 111 contre 68 ;
  • les Etats-Unis : 676 contre 547.

Parmi les pays où seules les femmes ont rapporté des médailles, il n’y en a qu’un où le nombre est supérieur à une ou deux : le Zimbabwe. Depuis 2000, les sept médailles du Zimbabwe ont toutes été remportées par une seule athlète : la nageuse Kirsty Coventry (2 en or, 4 en argent et 1 en bronze). Depuis l’indépendance de l’ancienne Rhodésie du Sud, en 1980, elle est la seule à avoir remporté des médailles, en plus de celle de l’équipe féminine de hockey sur gazon, championne olympique à Moscou, en 1980.

Et puis, il y a les pays où la quasi-égalité est presque assurée : la Russie avec 376 médailles pour les femmes et 326 pour les hommes, ou la Suède avec 46 et 44 médailles. Chez les Aussies, également, en quatre éditions, les Australiens ont rapporté 324 médailles contre 307 pour les Australiennes.

Là où il reste du travail

En dehors du fait que le nombre d’épreuves est toujours en faveur des athlètes masculins en 2016, il y a des pays où le nombre de médailles est encore largement en faveur des hommes :

  • le Chili : 23 pour les hommes, aucune pour les femmes ;
  • l’Iran : 27 pour les messieurs, 1 pour les dames ;
  • l’Afrique du Sud : 40 pour les hommes, 6 pour les femmes.

Et puis, la France, où en quatre éditions des Jeux les hommes ont rapporté 242 médailles pour 86 chez les femmes, alors qu’entre 2000 et 2016 l’Hexagone a envoyé une délégation de 1 004 sportifs pour 669 sportives.

Si pour le Chili, cela s’explique par les footballeurs médaillés de bronze en 2000 (17 personnes avec une médaille), les autres nations ont peu de médailles par équipe. Ainsi, l’Afrique du Sud a envoyé 388 hommes depuis les Jeux de Sydney, et 240 femmes (soit un rapport de 1,6 pour un rapport de 6,6 côté médailles). L’Iran, en revanche, ne brille pas par la parité de sa délégation, même si à Rio la taekwondiste iranienne Kimia Alizadeh a remporté le bronze, la première médaille féminine du pays : aux cinq derniers Jeux, le pays a envoyé 218 hommes pour… 60 femmes.

Lemonde.fr par  Pierre Breteau Journaliste aux Décodeurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :