Brésil : l’ex-président Lula inculpé pour corruption et blanchiment d’argent

Rio de Janeiro – La police brésilienne a inculpé vendredi l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva pour corruption passive et blanchiment d’argent, dans le cadre d’une enquête liée au scandale de corruption au sein du géant pétrolier d’Etat Petrobras.

Cette inculpation, qui survient en plein procès en destitution de sa dauphine politique Dilma Rousseff devant le Sénat, doit ensuite être confirmée par le parquet, selon le rapport du commissaire Marcio Adriano Anselmo, auquel a eu accès l’AFP.

Il a inculpé Lula, 70 ans, et sa femme, Marisa Leticia Lula, pour l’achat présumé d’un appartement et d’une maison de campagne de façon illicite, avec la collaboration de l’entreprise OAS impliquée dans le réseau du corruption autour du géant pétrolier public Petrobras.

Le couple a bénéficié d’avantages illicites de la part de l’entreprise de BTP OAS, pour un montant de 2,4 millions de réais (750.000 dollars au change du jour), selon ce rapport. L’appartement aurait été acheté par OAS et rénové par Lula.

Les avocats de Lula ont réagi en qualifiant le rapport du commissaire Anselmo de pure fiction, affirmant une nouvelle fois que ces biens immobiliers ne sont pas et n’ont jamais appartenu à Lula ou à ses proches, mais appartiennent à OAS.

Le motif de ce rapport est politique, soulignent les avocats, car le commissaire Anselmo a un passif d’offenses à Lula sur les réseaux sociaux et a déjà exprimé publiquement sa sympathie pour le camp politique opposé à celui de l’ex-président.

Nous ne pouvons accepter comme coïncidence le fait que ce rapport soit présenté en plein procès de destitution de la présidente (Rousseff) élue avec le soutien de Lula, concluent-ils.

Lula, président de 2003 à 2010, fait l’objet de trois enquêtes au sein du scandale Petrobras, une affaire qui a coûté plus de deux milliards de dollars à la compagnie phare du pays et a bénéficié à des dizaines d’hommes politiques de divers partis, à des entrepreneurs du BTP et à des directeurs de Petrobras.

Lula avait déjà été inculpé le 29 juillet pour tentative d’entrave à la justice, dans le cadre de l’enquête sur Petrobras. C’était la première fois que l’icône de la gauche brésilienne se voyait appelé à répondre devant un tribunal dans le cadre de cette affaire.

Si Lula était condamné, il ne pourrait plus aspirer à se présenter à un troisième mandat en 2018.

Fin juillet, il avait présenté une demande auprès du Comité des droits de l’homme de l’ONU à Genève pour dénoncer des abus de pouvoir à son encontre.

Les sénateurs brésiliens ont lancé jeudi le procès en destitution de Mme Rousseff, dont la très probable éviction tournerait la page de 13 ans de pouvoir de gauche à la tête de la première économie d’Amérique latine.

Romandie.com avec(©AFP / 26 août 2016 23h52)

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Brésil : l’ex-président Lula inculpé pour corruption et blanchiment d’argent”

  1. ISAAC SIMWERAGI Says:

    Mais en république démocratique du Congo cela se fait presque d’habitude au niveau du staff gouvernemental en général mais l’on ne l’a jamais dénoncé.
    On a vu que celui là mais ailleurs c’est pire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :