960 milliards pour booster l’agriculture congolaise

Le Congo projette de mettre en œuvre un programme d’action prioritaire de l’agriculture pour la période 2016-2019 qui sera financé à plus de 960 milliards de FCFA par le secteur privé, l’Etat et les partenaires techniques, a appris APA, lundi, de source officielle.

Selon le ministère congolais de l’Agriculture, « ce programme d’action prioritaire de l’agriculture 2016- 2019 est reparti en plusieurs composantes ; agriculture, élevage, pêche, production halieutique, investissement et suggestion ».

Le programme, souligne le communiqué, vise d’abord la sécurité alimentaire et ensuite l’autosuffisance alimentaire.

Le FIDA, la FAO, le PAM, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement participeront aux côtés de l’Etat et du secteur privé au financement du programment évalué 960 milliards 355 millions de FCFA, note le communiqué soulignant qu’il porte sur la mécanisation de l’agriculture, l’irrigation dans les parties du pays où l’eau est difficile, l’encadrement des agriculteurs et la conservation des produits agricoles.

« Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Henri Djombo, a assuré que ces préoccupation devront intégrer le prochain plan national de développement (PND) 2017-2021 et ces sujets seront une priorité pour l’Etat au même titre que les routes», ajoute le communiqué.

A propos de la mécanisation de l’agriculture, il sera procédé à un appel d’offres pour trouver une société apte à monter les tracteurs sur place au Congo, a indiqué le ministre, souligne le communiqué qui ajoute : « il est envisagé la création au cours de la mise en œuvre de ce programme des agences de l’agriculture et de la pêche dont l’une des missions sera l’encadrement des producteurs et la conservation des produits agricoles. »

Le département congolais de l’Agriculture met en garde les gestionnaires financiers de ce projet à ne pas tomber pas dans la gabegie.

Ce programme d’action prioritaire de l’agriculture 2016-2019 au Congo, vient après celui qui a été mis en œuvre dans les années 80 sous le vocable « Agriculture priorité des priorités ».

Ce programme n’a pas atteint son objectif d’amener le Congo vers la sécurité et l’autosuffisance alimentaires. Ainsi, le pays continue de dépendre de l’étranger au plan alimentaire, ce qui se traduit par un coût de 150 milliards de FCFA chaque année.

Apanews.net

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :