Au bord du lac du printemps

 

Sur le lit des feuilles du printemps

Dans la douceur fraîche du vent

Nos mains aux doigts entremêlés

Se frottent de notre sang coagulé

Quand soudain dans la fougue animale

Elles reprennent leur élan de pieuvre bestiale

Qui enlace sa proie avec ses douces ventouses

Épiant sa victime qui gémit de chaudes partouses

Elle tombe à la renverse ivre d’un vrai bon plaisir

De cette alchimie qui maintient la soif du désir

Quand nos langues au confluent de nos bouches

Savourent la succulence de nos baisers de mouches

Elle me serre à la ceinture plate de son vaste bassin

Pour m’étreindre d’affection contre la poitrine de ses seins.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Au bord du lac du printemps”

  1. Gyslaine LE GAL Says:

    Amour tendresse j’aime beaucoup

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :