La vie privée pas assez protégée sur les messageries, selon Amnesty

Aucune application de messagerie n’offre de protection de la vie privée à toute épreuve pour ses utilisateurs, conclut vendredi le dernier rapport d’Amnesty International. Onze entreprises détenant les applications les plus répandues ont été passées au crible.

Facebook, Apple et Telegram arrivent en tête. Dans son classement, l’ONG hiérarchise les entreprises sur une échelle de 1 à 100 en fonction de leurs résultats sur cinq critères relatifs à la protection des données. Le plus important d’entre eux est le chiffrement de bout en bout d’un message, ce qui signifie que seuls l’expéditeur et le destinataire peuvent le lire.

Seules trois entreprises fournissent par défaut le chiffrement de bout en bout sur toutes leurs applications de messagerie. Il s’agit d’Apple, Line et Viber.

Snapchat mal notée
C’est cependant Facebook qui a reçu la meilleure note de 73/100. Ses applications Facebook Messenger et WhatsApp cumulent 2 milliards d’utilisateurs.

Or, même si le chiffrement de bout en bout est une option dans sa nouvelle fonctionnalité « conversation secrète », le mode par défaut de Facebook Messenger utilise un système de cryptage plus faible. Facebook a donc accès à toutes les données. WhatsApp utilise quant à elle le chiffrement de bout en bout par défaut. Apple et Telegram suivent avec une note de 67/100.

A l’autre bout du classement, on trouve Snapchat (26), Blackberry (20) et l’entreprise chinoise Tencent (0). Celle-ci gère notamment l’application populaire WeChat, qui possède 800 millions de membres, selon leurs derniers chiffres.

Protection et transparence
Dans son rapport, Amnesty International demande aux entreprises d’appliquer par défaut le chiffrement de bout en bout dans leurs applications de messagerie. « Cela aidera à mieux protéger les droits des simples citoyens, des militants pacifiques et des minorités opprimées à travers le monde, en leur permettant d’exercer leur liberté d’expression », explique-t-elle.

L’organisation appelle également « les entreprises du secteur des technologies à publier tous les détails des politiques et des pratiques qu’ils ont mis en place pour s’acquitter de leurs responsabilités en termes de respect des droits à la vie privée et à la liberté d’expression. »

Romandie.com avec(ats / 21.10.2016 03h28)

Étiquettes : , , ,

3 Réponses to “La vie privée pas assez protégée sur les messageries, selon Amnesty”

  1. Bouesso Says:

    La vie privée n’est pas suffisamment protégée…

  2. oceaneferreira Says:

    Inquiétant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :