Congo-Brazzaville: Les massacres dans la région du Pool doivent s’arrêter immédiatement (IDC-FROCAD).

pool2pool3pool5

          Depuis  avril   2016,    les   paisibles  et   laborieuses  populations   de la  région   du Pool,  au  Congo Brazzaville,   sont  martyrisées   par l’armée,  les   milices et les     forces   supplétives  de  Mr  Sassou  Nguesso. Après   une légère  accalmie,  le temps   de  l’été,  les  exactions ont   repris  avec  gravité  début  octobre  et   s’intensifient    de  plus belle.

         Du   mercredii  26  au  vendredi  28  octobre, des    hélicoptères de   combat ont   bombardé des   localités de Kibouendé, Magneto, Bonga  Kopa,  Nkampa, Malengo, Mardi   et  Kinsasa  dans  le district de  Kinkala. Ces    bombardements   ont   été   suivis   d’opérations militaires   terrestres   qui   ont  semé   la terreur  et   la désolation   au sein des   populations   civiles.   Des    villages   entiers   ont été    incendiés,  certains   habitants ont   péri   brûlés dans   leurs  cases,   d’autres   se   sont   vus   obliger   de fuir   dans  les   forêts.

          On   ne   compte   plus les   morts,   les   disparus   et   les   blessés.

          Ces  violences  sur les  populations du Pool   se déroulent  sans  que la  communauté   internationale,  si  diserte   sur  d’autres   points   chauds du  monde,   ne  réagisse.

          Les  organisations   humanitaire, de  leur   côté,  n’agissent   past, laissant   ces  populations  dans la   douleur et la désolation.

          Les   Plateformes    congolaises  FROCAD-IDC-Composante Jean Marie Michel Mokoko dénoncent,   avec la   plus grande fermeté,  ce silence   coupable et l’indifférence  générale  devant   les   malheurs de  ces   populations.

          Les   Plateformes    congolaises  FROCAD-IDC-Composante Jean Marie Michel Mokoko  exigent   de  la  communauté   internationale   que tout   soit   mis  en  oeuvre  immédiatement, au  nom  du  droit  d’assistance  aux  populations  injustement   décimées et  en danger,  qu’elle  obtienne  de  Mr  Sassou  Nguesso  l’arrêt  des   violences. Elles  exigent  également   des organisations   humanitaires  que  celles  ci  interviennent  de  la  manière  la  plus   urgente  pour   secourir   ces   populations  du  Pool  en  détresse.

                                 Fait    à  Paris   le  31  octobre  2016

Joseph OUABARI-MARIOTTI

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :