Deuil national au Mozambique après l’explosion d’un camion-citerne

Un deuil national de trois jours commence samedi au Mozambique. Il a été décrété après l’explosion meurtrière d’un camion-citerne survenue jeudi. Le gouvernement a ouvert une enquête vendredi.

Cet accident a fait au moins 56 morts, selon un nouveau bilan provisoire. Ce chiffre donné vendredi par Maputo prend seulement en compte les corps emmenés à la morgue, a déclaré la directrice du cabinet du ministère de l’Information, Emilia Moiane. Les autorités provinciales avaient annoncé jeudi soir que l’explosion avait tué au moins 73 personnes.

« Le conseil des ministres a décidé de créer une commission d’enquête dirigée par le ministère de la Justice (…) pour déterminer les circonstances, les causes et les responsabilités dans cet accident », a déclaré le porte-parole du gouvernement Mouzinho Saide lors d’une conférence de presse.

Une équipe de trois ministres devait se rendre sur place vendredi après-midi. Par ailleurs, un deuil national de trois jours a été décrété, à partir de samedi.

Selon les premiers éléments communiqués par les autorités locales, le camion effectuait la liaison entre le port mozambicain de Beira (centre) et le Malawi, et s’est arrêté avant la frontière pour vendre illégalement du combustible, une pratique fréquente au Mozambique.

Bilan intermédiaire
« Les chauffeurs du camion étaient en train de transférer de l’essence dans un autre camion plus petit. Ils ont fui lorsqu’ils se sont aperçus d’un court-circuit », a expliqué Mme Moiane.

« Voyant que le camion était abandonné, la population est venue prendre de l’essence sans savoir qu’elle était déjà en train de brûler à l’intérieur du camion », a-t-elle poursuivi. Ce genre d’accident n’est pas rare sur le continent africain, où des camions-citernes attirent de nombreuses personnes qui profitent de leurs arrêts pour remplir illégalement bidons et jerricans.

Selon les autorités, 108 personnes ont été blessées et 96 sont toujours hospitalisées. Le bilan pourrait être revu à la hausse car la police « est encore en train de chercher des corps, ou des blessés (…) partis à la recherche de secours », a estimé Maria-José Torcida, l’administratrice du district où s’est produite la catastrophe.

Romandie.com avec(ats / 18.11.2016 14h58)             

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Deuil national au Mozambique après l’explosion d’un camion-citerne”

  1. La petite revue de Claire Says:

    Je soutiens le Mozambique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :