Allemagne/Berlin: la police recherche un Tunisien

La police recherche un Tunisien après la découverte de papiers d’identité dans le camion qui a foncé dans la foule lundi sur un marché de Noël à Berlin, selon Der Spiegel. Agé de 21 ou 23 ans, l’homme serait connu sous trois identités différentes.

Der Spiegel, qui ne site pas ses sources, précise sur son site en ligne que le titre de séjour découvert est au nom d’Anis A., né à Tataouine en 1992. Il aurait été remis à un migrant dont la demande d’asile a été rejetée sans pour autant qu’il puisse être expulsé.

Selon des informations du quotidien Bild et de la Allgemeine Zeitung de Mayence, l’homme est connu sous trois identités et trois âges différents. Il est connu des services de police pour des coups et blessures, mais il a disparu avant d’être jugé. Il est en outre considéré comme dangereux car lié à « un grand réseau islamiste », selon Bild.

 Tunisie fournisseuse de djihadistes
La Tunisie est l’un des plus gros fournisseurs de combattants étrangers aux mouvements djihadistes. Quelque 5500 Tunisiens sont partis ainsi combattre en Syrie, en Irak ou en Libye.

C’était aussi un ressortissant tunisien qui avait précipité un camion dans la foule à Nice le 14 juillet dernier, faisant 86 morts. Là aussi l’attentat avait été revendiqué par le groupe EI.

Deux suspects ont déjà été arrêtés dans cette affaire avant d’être relâchés: l’un, un Pakistanais a été arrêté lundi soir peu après le drame avant d’être relâché mardi. L’autre, interpellé aux premières heures de mercredi, a été remis en liberté dans la matinée, rapporte la presse allemande.

Identifications en cours
Survenu lundi soir dans un lieu très touristique de Berlin et revendiqué mardi soir par le groupe Etat islamique (EI), l’attentat a fait, selon le dernier bilan, douze morts et 48 blessés.

Six morts sont allemands, selon la police. Les identifications des autres victimes se poursuivent. Sur les 48 blessés, 14 étaient mardi soir entre la vie et la mort, selon le ministère de l’Intérieur.

Plus de 500 indices
La police a indiqué examiner plus de 500 indices, parmi lesquels des traces ADN retrouvées dans le camion, des images de vidéo-surveillance et des témoignages divers. En outre, « tous les hommes disponibles sont dehors » pour retrouver l’auteur de l’attentat, a confié un enquêteur au quotidien Bild.

Le chauffeur routier polonais en titre du camion, retrouvé mort dans la cabine et à qui l’assaillant a apparemment volé le véhicule, a probablement cherché à éviter un carnage encore pire en tentant en vain de s’emparer du volant du semi-remorque, selon des médias allemands.

L’autopsie a en tout cas montré que ce Polonais de 37 ans, abattu par balles dans la cabine, était encore vivant au moment où son véhicule a été projeté sur le marché, selon Bild, citant des sources proches de l’enquête. Le corps de cet homme de 120 kg portait des traces de lutte et des coups de couteau.

Romandie.comavec(ats / 21.12.2016 14h51)  

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :