Congo: Entre mensonge, escroquerie et honte des hommes politiques sur la rencontre Donald-Sassou

 

Le président élu américain Donald Trump n’a pas prévu de rencontrer le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, a déclaré aujourd’hui sa porte-parole depuis les États-Unis.

Le porte-parole de la présidence congolaise, Thierry Moungalla, avait déclaré en tout début de journée que Sassou-Nguesso, qui est membre du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, devait être reçu par Donald Trump aujourd’hui pour évoquer la situation libyenne et d’autres dossiers africains.

Cette arnaque discrédite et déshonore le pouvoir de Brazzaville qui a pris du zèle de la prétendue rencontre entre Sassou Nguesso et Donald Trump, au point de fermer les téléphones aux médias internationaux qui tentent de les joindre pour des explications, à propos de ce faux rendez-vous d’hommes d’État, qui a défrayé la chronique – relayé partout par des organismes sérieux et professionnels comme Jeuneafrique, Reuters, Rfi, Oeildafrique même leur Portail242.com de Congo-site.com, etc.

Dans les pays sérieux, le ministre Thierry Moungalla doit démissionner et s’expliquer devant le Parlement congolais. Car cette industrie du mensonge née au Congo est très grave, dangereuse et honteuse.

Quelle sera la finalité de la gestion du dossier libyen avec ce dérapage criard et mensonger ? Les journalistes de la presse étrangère vous attendent au tournant pour les avoir roulés dans la farine.

Photo de BrazzaNews.
Zenga-mambu.com et Brazzanews.fr avec Rfi.fr

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :