Prestation de serment d’Adama Barrow à Dakar et entrée des troupes sénégalaises en Gambie

Adama Barrow a prêté serment comme président de Gambie à l’ambassade gambienne à Dakar

Dakar – Le nouveau président gambien Adama Barrow a prêté serment jeudi après-midi à l’ambassade de Gambie au Sénégal, lors d’une cérémonie officielle, après l’expiration du mandat du chef de l’Etat sortant Yahya Jammeh, qui refuse de lui céder le pouvoir.

M. Barrow, tout de blanc vêtu , a prêté serment sur le Coran, peu avant 17H00 (locales et GMT) devant le président de l’Ordre des avocats gambien Sheriff Tambadou, en présence de nombreux responsables d’organisations internationales et régionales ainsi que de ses deux épouses, habillées de la même manière.

L’air humble, le nouveau président a qualifié le moment d' »occasion historique ». « C’est un jour qu’aucun Gambien n’oubliera jamais », a-t-il dit.

« Le drapeau gambien flottera maintenant haut », a-t-il déclaré après cette prestation de serment à l’étranger, une première.

En outre, il a ordonné « au chef d’état-major et aux officiers supérieurs de me montrer leur loyauté en tant que commandant en chef ».

Adama Barrow, 51 ans, a appelé à l’union, au rassemblement et au travail, en promettant de gouverner en pensant à tous les Gambiens, pas seulement à ceux qui ont voté pour lui.

Il a remercié les pays et institutions qui se sont investis pour la résolution de la crise en Gambie, née de la contestation de sa victoire par Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir en 1994.

Il a notamment cité les présidents nigérian Muhammadu Buhari, sénégalais Macky Sall, mais aussi la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), l’Union africaine et l’ONU.

Parmi les personnalités présentes figuraient le Premier ministre sénégalais Mahammad Boun Abdallah Dionne, le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, le président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza, l’envoyé spécial de l’ONU en Afrique de l’Ouest Mohamed Ibn Chambas et plusieurs ambassadeurs accrédités à Dakar.

L’ambassade gambienne, située dans le quartier de Yoff, dans le nord de la capitale sénégalaise, est apparue bien étroite pour contenir la foule de Gambiens en exil qui y ont convergé après l’annonce, jeudi dans la journée, de l’investiture de M. Barrow dans ses locaux.

Certains arboraient des T-shirts affichant #GambiaHasDecided » (« La Gambie a choisi »), d’autres brandissant de petits drapeaux gambiens, d’autres dansaient, chantaient.

Urgent

Les troupes sénégalaises sont entrées en Gambie (porte-parole de l’armée)

Un porte-parole de l’armée sénégalaise cité par l’Agence France-Presse a indiqué que les troupes du Sénégal ont pénétré en territoire gambien. Dans une résolution approuvée à l’unanimité cet après-midi, le Conseil de sécurité des Nations unies a apporté son soutien aux initiatives menées par la Cédéao pour pousser le président sortant Yahya Jammeh à quitter le pouvoir.

Gambie: le Conseil de sécurité apporte son soutien unanime aux initiatives de la Cédéao

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a soutenu jeudi à l’unanimité les initiatives menées par la Cédéao pour pousser le président sortant Yahya Jammeh à quitter le pouvoir en Gambie, où des troupes sénégalaises sont entrées peu après ce vote.

Une résolution préparée par le Sénégal a obtenu le soutien des quinze membres du Conseil, y compris celui de la Russie, qui a néanmoins souligné que ce texte n’autorisait pas formellement une intervention militaire en Gambie.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a entrepris plusieurs démarches auprès de M. Jammeh pour qu’il respecte le résultat des urnes de l’élection du 1er décembre, remportée par Adama Barrow. Mais le président sortant s’accroche au pouvoir, qu’il détient depuis 22 ans.

La résolution appelle le Conseil à apporter « son soutien total à la Cédéao concernant son engagement à assurer, par des moyens politiques avant tout, le respect de la volonté de la population ».

Le texte n’invoque pas le Chapitre 7 de la charte des Nations unies, qui autorise l’utilisation de la force.

Quelques minutes après ce vote, un porte-parole de l’armée sénégalaise a annoncé que des troupes de son pays étaient entrées en Gambie.

Le président gambien élu Adama Barrow a dû prêter serment jeudi matin à l’ambassade de Gambie à Dakar. Il est arrivé au Sénégal le 15 janvier.

L’ambassadeur adjoint russe Petr Iliichev a relevé que la résolution insistait sur une voie politique pour débloquer la situation, et prévenu qu’une action militaire pourrait échouer.

« Pour le moment, il n’y a pas de bain de sang mais s’ils interviennent, qui va en prendre la responsabilité », avait-il indiqué à la presse avant le vote.

Outre le Sénégal qui est passé à l’action, le Nigeria et le Ghana se sont également préparés à intervenir militairement.

Des diplomates onusiens ont relevé que si M. Barrow demandait une action armée en Gambie, la résolution servirait de base légale pour le faire.

« Nous espérons une résolution pacifique de la situation, mais il apparaît très clairement que si le président Barrow demande de l’aide alors c’est quelque chose que, en tant que président légitime de la Gambie, il aura parfaitement le droit de faire », a souligné l’ambassadeur adjoint britannique Peter Wilson.

Romandie.com avec(©AFP / 19 janvier 2017 20h03)

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Prestation de serment d’Adama Barrow à Dakar et entrée des troupes sénégalaises en Gambie”

  1. La petite revue de Claire Says:

    Il faut que la Gambie soit un peuple uni

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :