Congo: Quel avenir pour le corps de Marcel NTsourou ?

 

Pour le pouvoir de Brazzaville, cet artisan de la victoire de la guerre de 1997 ayant ramené Denis Sassou Nguesso, par les armes, au fauteuil présidentiel, il n’a pas droit à d’autres honneurs que celui d’être enterré comme un prisonnier et soldat de deuxième classe.

Pour eux cet ancien compagnon a trahi et doit, même après sa mort, continuer à subir le prix de sa traîtrise.

De retour de Guinée Équatoriale, au pays de Obiang Nguema, où il a pris part au sommet extraordinaire de la Cemac; Denis Sassou Nguesso n’ose pas parler à la nation de cette mort, il méprise et s’arrange pour ne pas donner trop d’importance à son rang et à sa mort. Il faut chercher à le minimiser.

Les oreilles des services de renseignement sont devenues longues pour écouter, pour suspecter, pour intimider, pour surveiller les regroupements. Pas de veillée grandiose.

Mais l’évolution de la gestion des obsèques peut prendre une autre tournure.

Dès lors avec cette décision de l’enterrer avec le statut de prisonnier au titre de soldat de deuxième classe, le pouvoir scrute ce que pensent la population et les autres membres des corps armés en cas de troubles politiques.

C’est la seule manière pour eux, disent-ils, de bien contrôler des obsèques de Marcel Ntsourou.

Photo de BrazzaNews.
Corps de Marcel Ntsourou
Brazzanews.fr

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :