France/Rencontres littéraires: Flammarion, star des Editeuriales

La journaliste Audrey Pulvar, l'un des dix auteurs emmenés à Poitiers par son éditeur, Flammarion, dans le cadre des 3e Editeuriales.

La journaliste Audrey Pulvar, l’un des dix auteurs emmenés à Poitiers par son éditeur, Flammarion, dans le cadre des 3e Editeuriales. afp.com/CHARLY TRIBALLEAU

Organisé depuis trois ans par la médiathèque de Poitiers sur un concept original, ce rendez-vous littéraire propose, du 7 au 18 mars, dix rencontres entre auteur et éditeur. Pour mieux connaître les coulisses de l’édition.

Le concept est simple, mais original. Il s’agit de donner carte blanche à un éditeur, afin de mettre en valeur son travail, parfois mal connu.

Flammarion en vedette

Après Julliard en 2015 et Actes Sud en 2016, c’est Flammarion qui reprend cette année le flambeau. Pour ces 3e Editeuriales, du 7 au 18 mars 2017, l’illustre maison, créée en 1875, a convié dix de ses auteurs, aussi différents que talentueux, conformément au credo de son fondateur Ernest Flammarion: « Proposer le meilleur contenu au plus grand nombre ».

Pour Gilles Haéri, PDG des éditions Flammarion, pas de doute, il s’agit là « d’une formidable occasion de faire rencontrer au public des auteurs incarnant parfaitement la diversité de notre maison et de plonger ce même public dans les coulisses de la création! »

Le casting

Ils seront donc dix, accompagnés chacun de leur éditeur, à prendre la route de la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers: Gilles Legardinier dès le 7 mars, en compagnie de son éditrice et directrice du département Littérature Anna Pavlowitch. Suivi le 8 mars de l’historien Pascal Picq et de son éditrice Mary Leroy et, le 9, de la chanteuse-actrice et romancière Héléna Noguerra, épaulée par son éditeur Guillaume Robert.

Viendront ensuite la romancière et essayiste Diane Ducret, l’écrivain Jean-Luc Seigle, l’historien Franck Ferrand, l’auteur et médecin Laurent Seksik, le romancier Serge Joncour, le mathématicien Mickaël Launay et enfin, le samedi 18 mars, la journaliste et auteure Audrey Pulvar.

Tous parleront de leurs relations de travail, de confiance, mais de crispation aussi avec les hommes et les femmes chargés de les aider à enchanter le lecteur. « Car si publier c’est rendre public et donc prendre le risque de s’exposer, tout commence dans l’intimité et la solitude à deux, celle que partagent l’auteur et son tout premier lecteur », note Anna Pavlowitch. Comme un parfum de rébellion face au phénomène croissant de l’auto-édition…

Sans oublier, le 11 mars, à 20h30 au cinéma TAP Castille, un hommage à l’Américain Jim Harrison, avec la projection de Légendes d’automne, réalisé par Edward Zwick (1994), en présence de Patrice Hoffmann, l’éditeur français de l’auteur de Retour en terre.

Lexpress.fr par Marianne Payot

Advertisements

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :