RDC: destitution d’un gouverneur de province dans le Sud-Est

Lubumbashi (RD Congo) – Le gouverneur du Haut-Katanga, province du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a été destitué mardi, à la colère de l’opposition qui accuse le pouvoir de manoeuvres pour retarder l’organisation des élections au-delà de la fin 2017.

Lors d’une motion de censure à l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga à Lubumbashi, les « 24 députés présents ont voté à l’unanimité pour la destitution du gouverneur Jean-Claude Kazembe », pour mauvaise gestion, a déclaré son président Dieudonné Mwelua, lors d’une séance publique en l’absence du concerné.

La loi électorale congolaise prévoit l’élection d’un nouveau gouverneur par les députés provinciaux dans les trente jours, lors d’un scrutin que devra organiser la commission chargée des élections en RDC.

« Nous sommes toujours dans la même stratégie de la majorité et du président (de RDC Joseph) Kabila qui font du temps une arme et du glissement du calendrier électoral une finalité », a réagi à l’AFP le député Christophe Lutundula, l’un des dirigeants du Rassemblement, la coalition de la majeure partie de l’opposition congolaise.

Il a qualifié cette destitution « de manoeuvre pour retarder la tenue des élections au-delà de la date convenue dans l’accord du 31 décembre » 2016 entre pouvoir et opposition, destiné à sortir le pays de la crise née du maintien au pouvoir de M. Kabila au-delà de la fin de son mandat le 20 décembre 2016.

L’accord prévoit l’élection d’un successeur à M. Kabila – à qui la Constitution interdit de se représenter – lors d’une présidentielle prévue fin 2017, et la formation d’ici là d’un gouvernement élargi, dirigé par un Premier ministe issu de l’opposition.

Interrogé, un responsable de la majorité a indiqué que d’autres gouverneurs pourraient « être destitués, mais au cas par cas ».

Le Haut-Katanga est issu du découpage de l’ex-Katanga (grand comme l’Espagne) en quatre nouvelles provinces. Fin mars 2016, à l’issue d’un processus contesté de démembrement des provinces, la majorité et ses alliés avaient raflé quasiment tous les postes de gouverneur.

Dans le cadre de l’accord de sortie de crise, M. Kabila a nommé le 7 avril un nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala, exclu du Rassemblement quelques jours auparavant.

Romandie.com avec(©AFP / 18 avril 2017 19h39)

Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “RDC: destitution d’un gouverneur de province dans le Sud-Est”

  1. Bouesso Says:

    Entre décision politique et sanction administrative…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :