Somalie: un soldat américain tué dans une opération contre les shebab

Mogadiscio – Un soldat américain a été tué jeudi en Somalie et deux blessés lors d’une opération contre les insurgés islamistes shebab près de Barii, à environ 60 km à l’ouest de Mogadiscio, a annoncé vendredi le commandement américain pour l’Afrique (Africom).

Les troupes américaines impliquées avaient pour mission de « conseiller et assister » l’armée nationale somalienne (SNA) dans cette opération, a indiqué dans un communiqué l’Africom, sans fournir plus de détails.

Le soldat a été tué « par un tir d’arme légère alors qu’il conduisait une mission de conseil et d’assistance aux côtés de membres de l’armée nationale somalienne », a précisé à l’AFP Robyn M. Mack, une porte-parole de l’Africom.

Deux autres soldats « ont été blessés dans l’incident » et « reçoivent l’attention médicale nécessaire », a-t-elle ajouté.

A la mi-avril, les Etats-Unis avaient annoncé avoir mobilisé « quelques dizaines de soldats » en Somalie à la demande de Mogadiscio, pour assister les forces locales en matière de sécurité dans le cadre de la lutte contre les shebab.

Avant même cette annonce, des forces spéciales américaines étaient déjà déployées en Somalie, où elles étaient notamment chargées de la formation de la SNA.

Fin mars, l’administration du président américain Donald Trump avait étendu les pouvoirs donnés aux militaires américains pour mener des frappes en Somalie contre les shebab, affiliés à Al-Qaïda.

En 2016, les militaires américains ont mené une quinzaine de frappes de drones en Somalie contre les shebab, selon les statistiques du Bureau of investigative journalism, une ONG britannique qui compile les données sur les frappes de drones américaines. Elles ont tué de 223 à 311 personnes, essentiellement des shebab, selon ces statistiques.

Les shebab ont juré la perte du gouvernement central somalien, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom), déployée en 2007.

Les Etats-Unis restent très marqués par l’échec de leur intervention militaire et humanitaire en Somalie sous pavillon de l’ONU au début des années 1990 et notamment par le sinistre « Black Hawk Down » du 3 octobre 1993, la bataille de Mogadiscio au cours de laquelle des hélicoptères américains furent abattus et 18 soldats tués.

Romandie.com avec(©AFP / 05 mai 2017 15h06)                                            

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :