RDC : Kofi Annan et neuf anciens présidents africains lancent un appel pour la tenue d’élections en 2017

Kofi Annan, en mars 2016. © UN Photo/Elma Okic

Dans un communiqué publié jeudi sur le site de sa fondation, l’ex-Secrétaire général des Nations unies et neuf anciens chefs d’État du continent ont lancé un appel à la tenue d’élections d’ici la fin de l’année, comme le prévoit l’accord politique de la Saint-Sylvestre, conclu entre l’opposition et le camp présidentiel.

«Des élections intègres représentent (…) la seule issue pacifique possible pour résoudre la crise de légitimité dont souffrent aujourd’hui les institutions politiques congolaises », plaide le communiqué publié sur le site de la Fondation Kofi Annan, jeudi 15 juin.

Dans leur déclaration, Kofi Annan et les neufs chefs d’État signataires, parmi lesquels l’ex-président béninois Thomas Boni Yayi ou encore l’actuel médiateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, condamnent vigoureusement le non-respect de l’accord politique signé le 31 décembre à Kinshasa entre la majorité et l’opposition sous l’égide des évêques.

Cet accord «a permis d’éviter un désastre, mais sa mise en oeuvre rencontre des difficultés croissantes qui mettent en péril le processus censé conduire à des élections pacifiques d’ici la fin de cette année », poursuit le communiqué.

Crise politique

Fin avril, le camp de Joseph Kabila a décidé de conclure les tractations politiques par la signature de « l’arrangement particulier », document additif de mise en oeuvre du compromis politique de décembre, avec des dissidents du Rassemblement, la principale plate-forme de l’opposition congolaise, et d’autres opposants. Dénonçant une «forfaiture », le Rassemblement a décidé de boycotter la séance.

«L’avenir de la RDC est en grave danger », conclut le communiqué, soulignant les conséquences continentales de la crise actuelle en RDC.

Crise humaine

Depuis plus de huit mois, la province du Kasaï-central est frappée par une vague de violences meurtrières impliquant miliciens de la rébellion Kamwina Nsapu, soldats et policiers, qui ont fait plusieurs centaines de morts. Selon l’ONU, le conflit aurait causé le déplacement de 1,27 million de personnes.


La liste des ex-présidents signataires de l’appel :

Thomas BONI YAYI
Ancien prés. de la République du Bénin

John KUFUOR
Ancien prés. de la République du Ghana

John MAHAMA
Ancien prés. de la République du Ghana

Thabo MBEKI
Ancien prés. de la Répub. d’Afrique du Sud

Benjamin MKAPA
Ancien prés. de la Répub. unie de Tanzanie

Festus MOGAE
Ancien prés. de la République du Botswana

Olusegun OBASANJO
Ancien prés. de la Répub. fédérale du Nigeria

Pedro PIRES
Ancien prés. de la République du Cap-Vert

Cassam UTEEM
Ancien prés. de la République de Maurice

 

Avec Jeuneafrique.com

 

Publicités

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “RDC : Kofi Annan et neuf anciens présidents africains lancent un appel pour la tenue d’élections en 2017”

  1. Bouesso Says:

    Bonne initiative pour contraindre le pouvoir de Kinshasa d’aller aux élections…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :