Congo: La Semaine Africaine a un nouveau directeur de publication

 

Les évêques du Congo ont nommé le 18 juillet à Brazzaville le journaliste Albert Mianzoukouta, directeur de publication par intérim du journal La Semaine Africaine. Il remplace à ce poste Joachim Mbanza, à la tête du journal depuis 1992. 

Albert Mianzoukouta

 

Journaliste à la retraite à la Radio Vatican, à Rome en Italie, Albert Mianzoukouta exercera son mandat de cinq ans renouvelable sous l’autorité du secrétariat général de la Conférence Episcopale du Congo et du président de la Commission Episcopale chargée des moyens de communication. Le « décret de nomination » signé au nom de la conférence épiscopale par Monseigneur Daniel Mizonzo, évêque diocésain de Nkayi, a été décidé lors d’une réunion extraordinaire des Evêques du Congo à Yaoundé.

Albert Mianzoukouta a fait ses études de journalisme à Brazzaville au département des Sciences et Techniques de la Communication de l’Université Marien-Ngouabi. Il fait partie de la première génération des étudiants de ce département. Il a poursuivi ses études de journalisme et de communication sanctionnées, en 1987, par un doctorat en communication à l’Institut Français de Presse (IFP) et à la Faculté Paris II Sorbonne.

À 61 ans, Albert Mianzoukouta, marié et père d’enfants, va devoir conduire les destinées du bihebdomadaire qu’il connait bien et qui fête cette année ses 67 ans d’existence. Il a, en effet, été rédacteur en chef adjoint du journal,  correspondant de Radio Vatican pour l’Afrique centrale où il a travaillé pendant 26 ans.

La première édition de La Semaine Africaine date du 4 septembre 1952. C’est donc le plus vieux journal du Congo. Il se définit comme un journal indépendant d’information générale et d’action sociale. En raison de son appartenance à l’Église catholique, la Semaine Africaine s’inspire de la doctrine sociale de l’Église, dans son combat pour la liberté, la justice, la démocratie, le respect des droits de l’homme, la bonne gouvernance, etc.

Avec une dizaine de journaliste, le journal, expliquait en 2012 Joachim Mbanza, qui a récemment démissionné pour se consacrer aux législatives à Mbanza Ndounga, fonctionne avec un budget d’environ 180 millions de francs CFA par année.

 

Par Quentin Loubou
Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :