Trump: discuter avec la Corée du Nord « n’est pas la solution »

Washington – Le président des Etats-Unis Donald Trump a estimé mercredi que discuter avec la Corée du Nord n’était « pas la solution », laissant entendre que la recherche d’une solution diplomatique avec Pyonyang était abandonnée, en contradiction apparente avec la ligne de son administration.

« Depuis 25 ans, les Etats-Unis discutent avec la Corée du Nord et les paient, victimes d’un chantage. Discuter n’est pas la solution! », a lancé le président américain, au lendemain du tir par le régime de Kim Jong-Un d’un missile au-dessus du Japon.

L’administration de Donald Trump, comme celle de son prédécesseur Barack Obama, manie en permanence la carotte et le bâton face au régime nord-coréen avec l’espoir de la faire renoncer à ses programmes nucléaire et balistique.

Quelques heures à peine après le tweet présidentiel, le chef du Pentagone Jim Mattis prenait le contre-pied du locataire de la Maison Blanche: « Nous ne sommes jamais à court de solutions diplomatiques », lançait-il avant une rencontre avec le ministre sud-coréen de la Défense Song Young-Moo.

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a réaffirmé récemment qu’il était ouvert à des négociations avec Pyongyang à condition qu’elles portent sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

« Nous allons poursuivre notre campagne de pression pacifique (…) avec nos alliés, avec la Chine aussi, pour voir si cela peut ramener le régime de Pyongyang à la table des négociations, afin d’entamer un dialogue sur un avenir différent pour la péninsule coréenne et la Corée du Nord », a-t-il déclaré dimanche.

Mercredi, la Chine, premier partenaire commercial de la Corée du Nord, a appelé à persévérer dans la recherche d’une solution « diplomatique et pacifique » à cette crise et critiqué les appels répétés qui lui sont adressés par les Etats-Unis pour accentuer sa pression sur Pyongyang.

Les pays qui lancent de tels appels « ne prêtent attention qu’aux sanctions et aux pressions, et négligent les négociations de paix », a estimé le ministère des Affaires étrangères, appelant à la reprise des « pourparlers à six ».

Au point mort depuis 2009, ces négociations, regroupant les deux Corées, la Chine, les Etats-Unis, la Russie et le Japon, visaient à faire renoncer Pyongyang au développement de sa technologie nucléaire militaire en échange d’une aide financière et humanitaire.

Pyongyang justifie ses ambitions militaires par la nécessité de se protéger des Etats-Unis. Le dernier tir de missile est ainsi survenu au moment de manoeuvres annuelles menées par Séoul et Washington dans la péninsule, considérées par le Nord comme une provocation.

Romandie.com avec(©AFP / 30 août 2017 18h06)                   

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Trump: discuter avec la Corée du Nord « n’est pas la solution »”

  1. Bouesso Says:

    Feuilleton à plusieurs revers et travers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :