Asile au Canada pour une trentaine d’homosexuels tchétchènes

Montréal – Une trentaine d’homosexuels tchétchènes, victimes de persécutions dans leur pays, ont pu trouver refuge au Canada grâce à un partenariat discret entre une ONG canadienne et le gouvernement d’Ottawa, a annoncé l’ONG Rainbow Railroad.

Kimahli Powell, directeur exécutif de l’ONG basée à Toronto, a indiqué dans un message vendredi sur sa page Facebook que son organisme avait pu aider 31 personnes LGBTQ à quitter la Russie et à bénéficier de l’asile au Canada.

« Nous avons travaillé avec le gouvernement canadien à un programme qui a permis l’entrée de Tchétchènes LGBTQ dans le pays », a-t-il précisé à la chaîne publique CBC, en soulignant que le gouvernement canadien avait joué un « rôle majeur ».

« Le Canada a secrètement donné l’asile à des Tchétchènes homosexuels », écrivait samedi le quotidien The Globe and Mail, en notant que cette initiative pourrait « envenimer les relations déjà tendues entre la Russie et le Canada ».

« Le Canada est fier de défendre les droits (de l’homme). Les droits des LGBTQ, ici et dans le monde, sont très importants pour nous », a déclaré samedi le Premier ministre Justin Trudeau, en réponse à une question sur cette information au cours d’un point de presse dans le territoire du Yukon.

« Le Canada continuera à défendre les droits et à protéger les personnes vulnérables dans le monde », a-t-il ajouté, sans autres précisions.

Le Globe and Mail indique que la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland, qui a été correspondante de presse en Russie, a joué un rôle important dans cette opération.

Elle avait condamné en avril les persécutions en Tchétchénie, estimant dans un communiqué que les informations « récentes et continues concernant les persécutions envers les hommes homosexuels et bisexuels en Tchétchénie témoignent d’une situation répréhensible ». Le programme avait été gardé secret pendant plusieurs mois.

M. Powell a expliqué au Globe avoir décidé de rendre publique l’arrivée des réfugiés tchétchènes, car ceux qui souhaitaient venir au Canada y sont arrivés. Il faut maintenant s’occuper de leur installation et de leur intégration dans le pays, ce qui nécessite d’en parler, a-t-il fait valoir.

Rainbow Railroad, fondé en 2006, s’est donné pour but d’aider les personnes LGBT à fuir les persécutions perpétrées par des Etats, selon son site internet.

Romandie.com avec(©AFP / 02 septembre 2017 20h18)                                            

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :