C’était ton choix

 

C’était ton choix de me suivre

Dans la ville où l’on voulait vivre

D’heureux moments sous le toit

Pour goûter à tous nos bons fruits

 

Mais un jour par une crise d’hystérie

Tu décidais de me quitter sans raison

Prenant ta valise pour t’éloigner de moi

Car tu avais trouvé un bougre de chenapan

 

Depuis lors tu n’avais jamais appelé

Pour des motifs inconnus et inavoués

Même pas pour m’annoncer tes maternités

Je devenais comme un sale pestiféré

 

Soudain, un matin frais de septembre

Le téléphone sonnait dans ma chambre

Que tu venais de quitter notre monde

Stupéfait, ton information faisait la ronde.

 

Bernard NKOUNKOU

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “C’était ton choix”

  1. Gyslaine LE GAL Says:

    Tristesse, incompréhension, dans ces mots. Bien écrit j’aime beaucoup

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :