L’UDH-YUKI: pour un mix d’intelligence économique et politique

 

De plus en plus, les faits et les événements politiques qui se succèdent dans le pays donnent raison au Président de l’UDH-YUKI qui, au lendemain de l’élection présidentielle controversée de 2016, n’avait pas daigné prendre la posture de « vas t’en guerre » (que lui voulurent certains), mesurant les conséquences dramatiques qu’une telle démarche représenterait et représente de tout temps ; Car, à quoi sert-il d’enjamber des cadavres au nom d’une revendication électorale, soit-elle liée à la magistrature suprême ?

Pendant quelques temps, le Président de l’UDH-YUKI est resté incompris. Quelques candidats à la même présidentielle de 2016 espéraient que lui qui draine des foules donne l’ordre aux populations de « prendre la rue » pour certainement assouvir leurs appétits ; le leader très charismatique du YUKI est resté imperturbable à l’idée de ne pas laisser prospérée une entreprise aussi périlleuse pour les Congolais dont on sait comment elle commence, mais pas comment elle se termine.

Aujourd’hui, deux ans après, tous les observateurs de bonne foi ne tarissent plus d’éloges sur le Président de l’UDH-YUKI pour sa clairvoyance et sa sagesse.

Dans la vie, il faut apprendre de ses erreurs ou des erreurs des autres ; « Errare humanum est, perseverare diabolicum » « l’erreur est humaine, mais persévérer dans son erreur est diabolique ».

C’était sans compter que deux ans seulement après arriverait contre presque toute attente une crise économique et financière très éprouvante pour le Congo qui n’a pas vu venir le danger, pour n’avoir pas diversifié son économie pendant la période d’embellie financière.

Quel serait le visage de notre société après des affres post-électorales en plus de la crise économique et financière qui sévit aujourd’hui, si le Président Guy Brice Parfait Kolelas n’avait pas fait preuve de retenue, de dépassement de soi, de lucidité ?

Mais, à contrario, cette démarche pacifiste et remplie de tempérance ne doit pas être un prétexte fallacieux de perpétuer et de persister dans la mauvaise gouvernance électorale, car encore une fois, il faut apprendre de ses erreurs.

On ne le dira jamais assez que, pour qu’elles ne soient pas conflictuelles, les élections doivent être justes et transparentes, et respecter la volonté populaire.

Depuis quelques années, l’élection présidentielle est devenue dans notre pays la première cause de conflit sanglant pour les paisibles citoyens qui n’aspirent qu’à l’alternance. Devons-nous aller de mascarades en mascarades ? La réponse est naturellement, non.

L’UDH-YUKI insiste sur le fait que la gouvernance électorale doit être assainie dans les meilleurs délais, comme doit l’être d’ailleurs la gouvernance globale du pays. Voilà ce qui nous amène à dire que finalement tout est à assainir dans ce pays, dont plus particulièrement, notre économie.

Notre économie a besoin des bases solides. Celles que nous eûmes avec le Président Massamba-débat ont depuis lors volées en éclat, et qu’il faut par conséquent tout reconstituer.

Les reformes requises aujourd’hui par le Fonds monétaire international (FMI) sont un passage obligé, et elles devront être structurelles pour qu’elles soient solides et puissent permettre un décollage économique régulier et sans anicroches ; telle est la vision de l’UDH-YUKI et de son Président.

Pour réussir à poser ces jalons, il faut de la stabilité dans le pays, et la stabilité n’est pas antinomique à l’alternance démocratique, au contraire.

Pour faire venir les investisseurs et améliorer notre rang dans le classement du « Doing business » de la Banque mondiale, il faut davantage élaguer les nombreuses faiblesses qui sont les nôtres, et donc arrimer le pays vers l’intelligence économique et politique que l’UDH-YUKI prône, pour le plus grand bien des Congolais.

Sans ce mix d’intelligence économique et politique, il sera difficile d’atteindre les sommets de l’émergence.

Cette approche de l’intelligence économique et politique requiert un dépassement de soi, un sursaut national, un sens élevé de patriotisme et une vision prospective. Il ne s’agira plus de « se servir, mais de servir », plutôt que d’être dans l’obscurantisme, il s’agira d’éveiller les consciences, de promouvoir l’excellence et le potentiel de chaque congolais.

Par exemple, ériger Ouesso (Sangha) en zone franche ferait que cette partie du pays se développe très vite, et réduise totalement sa dépendance économique de Brazzaville. Il peut en être ainsi pour Dolisie (Niari), Ewo (Cuvette-Ouest), et Boko (Pool).

Tout n’est donc que volonté politique. Le mix d’intelligence économique et politique est la voie du salut qu’ont empruntées toutes les économies émergentes d’aujourd’hui, à savoir la chine, les Emirats arabes unis, la Corée du sud, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du sud.

Par voie de conséquence, il n’y a aucune raison que le Congo, très peu peuplé, aux ressources naturelles abondantes, avec un très bon équilibre climatique, n’emboite pas le pas aux bons exemples d’économies florissantes du monde moderne.

Nous avons évoqué supra des réformes structurelles nécessaires pour notre économie, mais on peut tout autant évoquer la décentralisation intégrale, qui donne l’autonomie économique et de gestion aux grands ensembles territoriaux dans le pays, en les amenant vers une vraie émulation économique.

C’est toute la quintessence du Projet de société du Président de l’UDH-YUKI, « le Plan Parfait pour le redressement du Congo » que nous vous ferons, tout prochainement, le devoir de présenter les différents axes salutaires pour notre pays.

Zenga-mambu.com par Diop MAHOUCKOUS

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :