Congo: Jean-Jacques Bouya et les chinoiseries

Comment Jean BOUYA a ruiné les chances du Congo 🇨🇬️ avec la Chine 🇨🇳

C’est fort des relations privilĂ©giĂ©es que le Congo a toujours eues avec la Chine que d’importants contrats d’investissements ont Ă©tĂ© signĂ©s entre Beijing et Brazzaville.

La Chine projetait mĂŞme de faire du Congo le « petit Guangzhou  » pour soigner son image auprès des occidentaux et des autres pays africains. EXIMBANK et une filiale de ABC (Agricultural Bank of China) se sont par ailleurs installĂ©es au Congo pour suivre de près les projets financĂ©s par la Chine.

Aujourd’hui, les autoritĂ©s chinoises se mĂ©fient bien du Congo. OĂą leurs investissements ne sont plus garantis par la faute d’un homme qui ne pense qu’Ă  lui-mĂŞme et Ă  son ventre(suivez mon regard). EXIMBANK s’est dĂ©localisĂ© au profit de Dakar. Sinosur China Insurance Company, qui garantit les investissements des entreprises chinoises en Afrique, a dĂ©cidĂ© de geler les grands investissements que la Chine a engagĂ©s au Congo.

Sur 3000 milliards de dollars de stock de dettes envers Beijing, Brazzaville n’en a payĂ©es que 100 pauvres petits millions de dollars. Bouya a fait venir la CRBC( China Roads and Bridge Construction ) pour crĂ©er une sociĂ©tĂ© parallèle de droit congolais, afin de s’en mettre pleines les poches.

Quoique l’ex dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral aux grands travaux avoue, en privĂ©, la main sur le cĹ“ur, qu’il n’est pas seul au moment du partage, tout semble bien clair que les chinoiseries que Bouya prĂ©sente aux Congolais comme infrastructures sont en fait des gadgets vernis au prix de la surfacturation.

Et ce n’est pas la communication engagĂ©e, Ă  coups de millions de FCFA, par Parfait Iloki, pasteur Ă  la CFMC pendant la journĂ©e et sorcier maçon de la Grande loge du Congo Ă  la nuit tombĂ©e, qui vont convaincre mĂŞmes les plus naĂŻfs.

Vu les grands scandales auxquels est impliquĂ© Jean Jacques Bouya, le FMI et la Banque Mondiale devraient engager un audit sĂ©rieux sur ce qui est convenu d’appeler « Bouya Chine micmacs ».

Ă€ demain pour la suite: « l’affaire du cercueil trouvĂ© dans le bureau de Bouya par les agents du service de gardiennage ». Eko yinda mabĂ©Ă©Ă© !

Photo de BrazzaNews.
Brazzanews.fr par Elie Smith.

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s


%d blogueurs aiment cette page :